les rps libres
ajouter.
-- -- -- -- -- -- -- -- --
overthinking; avec silence st-clair

Partagez | 
 

 gueulante dans la nuit (sil & jo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- ça plane pour moi -
avatar


:▼▲▼:
 


| M O O D B O A R D |


Messages : 1340
Multicomptes : semyon l'taulard en fuite.
Identité : anesidora (em).
Avatar : finn wolfhard.
Crédits : anesidora (img); astra (sgn)

Âge : seize pelles roulées à l'humanité.
Occupation : les p'tits boulots.
Côté coeur : le célibat, les filles, les garçons, faut pas trop y faire attention.
Quartier : une coloc mal foutue du côté des âmes noires.

MessageSujet: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Mer 28 Mar - 15:42

gueulante dans la nuitLa nuit, elle a une drôle de couleur. Le noir vire au mauve à certains endroits, ça se perce d’étoiles jaunes et bleues, y’a des nuages gris qui font la course à la lune. On dirait qu’une main invisible, le soleil peut-être, a distillé plusieurs encres dans le ciel avant de s’éclipser discrètement. « Ca devrait être plus souvent comme ça… Les gens s’feraient moins chier à commettre des crimes et des meurtres si c’était plus joli la haut… » qu’il murmure pour lui-même, philosophie branlante inspirée par quelques grammes dans le système. Il a la tête en l'air, Lio, pendant que ses pieds le dirigent automatiquement dans la ville. Un coup à s’perdre assurément. Mais il s’en fout, de toute manière y’a plus grand monde pour l’engueuler s’il rentre à trois heures du mat'. Ou peut-être Sil, peut-être que Sil il lui crierait dessus si Lio le réveille.
Le garçon s’est égaré du côté des jolies villas de Crescent, là où le monde semble dormir. Il s’imagine des grondements de voix incongrus dans le silence, histoire de l’animer, ça fait du bruit dans ses oreilles, comme du tonnerre au loin, des éclats inconfortables tout près du tympan. Pis y’a le boum boum boum du cœur qui vient se rajouter dessus. Boum, boum, boum, le cardio s’accélère sans savoir pourquoi. Lio il se fait peur tout seul, il dédouble l’ombre du réverbère, il s’imagine Cerbère dans son dos, ça l’fait aller plus vite. Regard par derrière l’épaule pour surveiller le monstre illusoire, un peu par jeu, la vision rendue floue par la consommation de ce soir.

C’est par hasard qu’il atterrit à la maison. Sa nouvelle maison, partagée par une bande de doux dingues – ou dingues tout court –, qui sent le désordre et la vie. Il se dépêche sur le perron, marmonne deux trois trucs dans sa barbe, fouille d’une main tremblante dans la poche. Pas d’clé. « Fuckfuckfuckfuck. » Ses yeux parcourent nerveusement les environs à la recherche de la menace, Lio est trop loin pour s’rendre compte qu’il est seul, totalement seul. Il décide de faire le tour du bâtiment histoire de voir si on a pas laissé une fenêtre ouverte. Sait-on jamais.
Eeeet… bingo. Il se glisse par la guillotine à moitié remontée, avec ses pieds qui gigotent un temps dans le vide. Son corps atterrit brutalement sur le sol, dans un gros pouf des plus discrets, et il croit se relever alertement. « Beh il était moins deux. » Le gamin claque vite le châssis, qui lui aussi ne passe pas inaperçu.
Lio s’embête pas de savoir chez qui il dort aujourd’hui. Il s’affale dans le lit en le voyant vide, et ses yeux divaguent sur le plafond, joue écrasée contre l’oreiller. Ça sent le frais. La couverture n’est pas chiffonnée, on dirait que personne n’a plus dormi ici depuis longtemps. Ses paupières se ferment, et il semblerait que le sommeil n’ait attendu que ça pour l’assommer proprement.

_________________
don't stress too much


Dernière édition par Lio Kentucky le Mar 3 Avr - 2:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1058-farandole-lio http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
avatar



☠☠☠:
 


Messages : 1328
Identité : tadshoot
Avatar : lucky blue
Crédits : -

Âge : dix neuf ans
Occupation : combats illégaux et n'importe quoi pour chopper du fric
Côté coeur : coeur à l'envers, qui fonctionne pas autrement que pour des amitiés fracassées
Quartier : le squatt du mauvais côté des rails, entassé avec une bande d'idiots

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Lun 2 Avr - 10:05

Les journées s’enchainent et les bleus disparaissent peu à peu. La douleur est toujours là. Mais elle s’est enfouie un peu plus loin. Là, à l’intérieur. Comme si les coups de poings avaient fini par la faire reculer. Elle et les regrets. Alors il reste plus que la colère. La solitude aussi. Nora s’est barré aussi. Et y’a beau y’avoir du monde a la maison, tout semble toujours trop vide sans elle. Mais t’es trop fier. Trop fier pour faire le premier pas. Trop fier pour reparler de tout ça. Et puis, c’est plus là. C’est parti. T’as effacé ce soirée de ton esprit. Y s’est rien passé. Pas d’sang sur les mains. Pas de noirceur dans le coeur. Non. La vie continue comme avant. Comme toujours.

Tu traines les pieds en rentrant, observant la fille qui marche devant toi comme si elle était seule au monde. Elle tourne sur elle même en riant. Elle a l’air sacrément bourrée. Et toi, tu l’es pas assez. Y’a des putains de cernes qui marquent tes yeux. De ceux qui disent que t’as pas dormi depuis beaucoup trop longtemps. Les insomnies sont devenues tes meilleures amies. T’observes la fille encore un peu. Tu pourrais l’aborder. Pour l’aider. Ou juste pour la baiser. Tu pourrais, pourtant, tu te contentes de l’observer. Tu sais pas vraiment pourquoi. Elle est trop belle pour être abimée. Et c’est tout ce que tu sais faire. Abimer. Tu sors une clope pour t’accompagner sur la fin du chemin. Et tu souris à la fille quand son regard sur toi. Satisfait de sentir ce doux trouble au creux de ses yeux. Mais tu te contentes d’avancer. Pour une fois que t’as décidé de pas casser quelque chose de beau. Y’a des échos de voix dans le salon. Quelques rires et un semblant de bon temps. Tu pourrais aller dire bonsoir, mais t’en as pas tellement envie. Alors tu t’contentes de claquer la porte et aller t’écrouler sur ton lit. T’es tellement épuisé. Faut dire, tu dors plus tellement depuis l’autre jour. Depuis que le gars s’est effondré sur le sol. Mort. Tu fermes les yeux pour voir son sang couler sur l’herbe trop verte. T’aurais du rester au Sinners plus longtemps. T’aurais du t’bourrer la gueule à l’oeil. Tu tournes dans ton lit, posant ton regard sur le lit d’à coté. Un lit supposé vide. Pourtant, il ne l’ai pas. Battement de coeur. Tu t’redresses brusquement. « Nora …? » Tu esquisses un léger sourire malgré toi. Pourtant, t’es en colère contre elle. En colère de pas avoir de nouvelle. Tu te lèves avec pour idée d’la réveiller pour gueuler. Mais tu t’aperçois vite que c’est pas Nora. Et la colère ne se fait que plus brulante. Qu’est ce qu’il fout la ce con ?! Dans son lit à elle ?! Tu sers les dents tellement fort que t’as l’impression qu’elles vont exploser dans ta bouche. Et sans aucune délicatesse, tu viens chopper ses cheveux pour le faire se relever. Tirant dessus sans aucune honte. « Tu t’es perdu, p’tit con ?! » Tu peux deviner sans peine qu’il est défoncé. Et ça ne fait qu’accroitre la colère. « J’te jure que si tu dégages pas, j’te fous tes putains de pilules dans l’gosier jusqu’à ce que tu t’étouffes »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t25-fuck-you-sil http://souslesetoiles.forumactif.com/t27-sil-the-good-the-bad-and-the-dirty
- ça plane pour moi -
avatar


:▼▲▼:
 


| M O O D B O A R D |


Messages : 1340
Multicomptes : semyon l'taulard en fuite.
Identité : anesidora (em).
Avatar : finn wolfhard.
Crédits : anesidora (img); astra (sgn)

Âge : seize pelles roulées à l'humanité.
Occupation : les p'tits boulots.
Côté coeur : le célibat, les filles, les garçons, faut pas trop y faire attention.
Quartier : une coloc mal foutue du côté des âmes noires.

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Mar 3 Avr - 3:02

gueulante dans la nuitSon sommeil, il dure pas bien longtemps. Y’a une grande main qui tire sur les cheveux d’un coup, de quoi décoller le brun de son sommier, et il pousse un vague cri barbouillé de fatigue et d’un peu de bave. Bon appétit. « Tu t’es perdu, p’tit con ?! » Y’a deux yeux grossis de fureur juste devant Lio, il n’arrive pas à faire un focus dessus et son regard à lui continue à divaguer partout sur le visage juste en face. « Queeee… » « J’te jure que si tu dégages pas, j’te fous tes putains de pilules dans l’gosier jusqu’à ce que tu t’étouffes. » Ses sourcils se froncent trois secondes après, le temps de percuter. Pilules. Dégager. Gosier. Le gamin, il a un vague mouvement vers l’arrière, une espèce de révolte toute molle au fond de lui, et il balance son bras contre celui du blond pour s’dégager. Oh pas très fort vu son état, très certainement que l’autre il a à peine sentie la poussée. Lio cligne une, deux, trois fois les paupières avant d’enfin avoir une image plus ou moins nette de son interlocuteur. « Maaaais, j’ai rien fait putain, arrête d’t’énerver là. » Les mots font de la pâtée dans sa bouche, à moitié sortis à moitié ingurgités, et ça risque pas d’aider son cas. Lio ça le fait rire, les petits plis qu’la colère dessine sur le visage du coloc, comme tous pleins de graffitis colorés qu’on vient refoutre par-dessus la Joconde. Ou le Cri.  Sauf qu’il est quand même assez éveillé pour se rendre compte que rire ouvertement, ça va pas améliorer son cas, alors il se fige dans une expression voulue sérieuse. Rendue assez indescriptible.
« Pis euh, c’pas ma chambre ça ? » Regard circulaire. « Genre, j’pensais que… fucku, pourquoi t’as déménagé ton lit chez m… Aaaaah putainnnnnn ! » C’est bon, il vient de spotter l’armoire qui n’était pas là c’matin, et la lampe qu’est pas pareille, et trois trous dans le mur qui ont disparu. « Non désolé. Euh. Définitivement pas ma chambre. Sauf si tu… euh… » Sauf si tu quoi ? Hein ? « Bref. Désolé. Mais pourquoi t’attendais quelqu’un à trois heures du mat’ dans ta chambre toi ? C’est louche quand même. »

_________________
don't stress too much


Dernière édition par Lio Kentucky le Dim 15 Avr - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1058-farandole-lio http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
avatar



☠☠☠:
 


Messages : 1328
Identité : tadshoot
Avatar : lucky blue
Crédits : -

Âge : dix neuf ans
Occupation : combats illégaux et n'importe quoi pour chopper du fric
Côté coeur : coeur à l'envers, qui fonctionne pas autrement que pour des amitiés fracassées
Quartier : le squatt du mauvais côté des rails, entassé avec une bande d'idiots

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Sam 14 Avr - 0:47

Tu sers les dents. Fort. Tu hais ce que tu devines dans l’éclat de la lune. Tu hais ces pupilles probablement dilatées. Putain de gosse camé. Parce qu’il aurait jamais fini là s’il était pas complément défoncé. Il a compris assez vite finalement. Que les drogués et toi, ça faisait trois. Non. C’est sur. S’il avait pas la tête à l’envers, il aurait fini n’importe où plutôt que près de toi. N’importe où plutôt que dans le lit de Nora.

Et t’as raison évidemment. T’as même pas besoin de voir sa gueule pour avoir la confirmation. Ses mots à moitié avalés et son rire idiot te le confirment sans peine. Et tu l’détestes ce rire. Cette démonstration ouverte de connerie. Tu t’retiens de franchement le démonter pour lui apprendre la vie. Lui faire comprendre qu’il ira nul par ailleurs que dans une tombe s’il continue. T’as l’impression que c’est le seul moyen qu’il comprenne. Le seul moyen qu’il finisse pas comme Maya et trop d’gamins paumés. Comme ta mère, cette conne. Tu sais même pas pourquoi ça t’intéresse en vrai. Tu ferais mieux d’le laisser crever. Il mérite pas qu’on l’aide. Il mérite pas d’être là. Il est pas comme toi et Nora. Lui, il a tout pour être heureux. Il a des parents. Et puis une jolie maison. Pourtant, il s’fout en l’air. Là. Avec ses pilules à la con. Alors t’as aucune envie dl’aider. Pas si c’est pour qu’il crève comme un chien comme les autres. Tu veux juste qu’il dégage. Et si c’est pas de la maison, au moins de ta chambre et du lit de Nora. « Qu’est c’que ça peut t’foutre putain ?! » Tu l’soulèves par le teeshirt. Il est léger Lio. Et t’as beau pas avoir la force d’Hercule, t’arrives à le virer du lit sans trop de peine. Même avec tes restes de blessures. Même avec ton corps toujours endoloris. « Sérieusement, dégage avant que jt’en colle une ! » Il recule. Un peu brusquement. Comme s’il avait peur de toi. Ou juste qu’il pouvait pas marcher droit. Il recule, et il se cogne à la porte. Comme si vous aviez pas été assez bruyant jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t25-fuck-you-sil http://souslesetoiles.forumactif.com/t27-sil-the-good-the-bad-and-the-dirty
- ninja mama -
avatar




☼ ☀ ☼ ☀ ☼ ☀ ☼





bonus:
 

Messages : 787
Identité : melaluly/mélanie
Avatar : dua lipa
Crédits : (av) sarasvati (sign) sial

Âge : vingt-six ans à accumuler les gueules et coeurs cassés
Occupation : manageuse au groove, reine montée sur roulettes
Côté coeur : débranché
Quartier : la baraque du love, le squatt de night falls, le lieu de tous les possibles

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Dim 15 Avr - 7:51

T’étais tranquille, peinarde profitant d’un sommeil réparateur après avoir passé une soirée de merde au groove. Des sales gamins qui avaient cru qu’ils pouvaient tout se permettre. T’avais dû les remettre à leur place et de manière insistante. Du coup tout ce dont tu rêvais c’était d’une bonne nuit de sommeil mais… parce qu’il y a toujours un mais ça ne se passe jamais comme prévu dans la coloc. Et c’est pour ça que tu te fais réveiller par des cris. T’as du mal à reconnaître les voix de prime abord. Tu jettes un regard à l’heure. Ils vont t’entendre. Tu te lèves de ton lit, en pyjama, les yeux pas bien en face des trous. Tu comprends que les cris viennent de la chambre de Sil. Mais qu’est-ce qu’il se passe bordel ? Tu vois que dans les autres chambres ça commence à bouger aussi. Tu m’étonnes ! Ils réveillent tout le monde. T’arrives enfin dans la chambre de Sil et là t’assistes à une scène des plus surréalistes. Sil tient Lio, le p’tit nouveau par le col. Ça se passe très vite, Sil le dégage lui assenant de partir avant qu’il le frappe. Et le gosse se cogne à la porte. Tout de suite ça te met en alerte, tu retrouves toute ta vigueur. Finie le brouillard, bonjour les nerfs. « Mais ça va pas ! » Tu poses ta main sur l’épaule de Lio pour s’assurer de son état. « Ca va ? » Tu reportes de nouveau ton attention sur Sil, cherchant à comprendre en le regardant ce qui lui passe par l’esprit. « Mais enfin qu’est-ce qui te prend ? T’es malade ou quoi ? » Tu te comprends pas et ils ont intérêt à te donner rapidement des explications. Ce n’est pas la première dispute ou bagarre qu’a connu les lieux mais elle semble vraiment invraisemblable.

Spoiler:
 

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1009-gueule-d-amour-coeur- http://souslesetoiles.forumactif.com/t107-wide-awake
- ça plane pour moi -
avatar


:▼▲▼:
 


| M O O D B O A R D |


Messages : 1340
Multicomptes : semyon l'taulard en fuite.
Identité : anesidora (em).
Avatar : finn wolfhard.
Crédits : anesidora (img); astra (sgn)

Âge : seize pelles roulées à l'humanité.
Occupation : les p'tits boulots.
Côté coeur : le célibat, les filles, les garçons, faut pas trop y faire attention.
Quartier : une coloc mal foutue du côté des âmes noires.

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Mer 25 Avr - 0:47

gueulante dans la nuitSil, Sil pour Silver, il pense. Sil. Silvain. Silver. Silverster ? Il sait plus. On est loin de Sylvester Stallone en tout cas. Lio observe le visage très bien réveillé du coloc, la fureur comme un couteau qui barbouille ses traits, qui perce les joues, retourne le nez, fourmille partout sur la face. Il est pas commode lui. Il est pas comme Jo. Ou Logan. Ou peu importe qui dans cette fucking coloc. Le gamin n’arrive pas trop à le cerner. Il arrive pas à dessiner autre chose que l’esquisse toute gribouillée d’un type en colère. Et il ne veut pas que le résumer à l’archétype même du bad boy sans intérêt. « Qu’est-ce que ça peut t’foutre putain ? » Le blond l’agrippe par le teeshirt avant même qu’il ne le voie arriver. Comme ça, sans se donner le moindre mal, et Lio pousse un glapissement de chiot à la noyade. « Sérieusement, dégage avant que j’t’en colle une ! » L’exclamation pathétique se transforme en vague gargouillis, et il se recule d’un pas brusque. Il est effrayé, il décolle ses yeux de ceux bleus orage de Sil, et il se pète la rétine contre l’ampoule-soleil. Ça le fait trébucher sur un bon mètre et s’étaler de tout son long sur la porte, qui se referme presque sur le nez de Jo. Oh fuck Jo. « Ca va ? » Il entend juste sa voix dans un premier temps, agacée, parce que Lio n’arrive qu’à observer les murs se colorer de tâches incendiaires. C’est la lampe qui y éclate sa lumière à vif, et l’esprit du gamin clignote à mesure que ses paupières battent. « Hein ? Euh, ouais, euh, ça va, t’inquiète. Euuuh… » Il termine sa phrase dans un grognement indécis, déjà cinq secondes en retard. Il a la pensée lente cette nuit.

Lio plaque ses deux mains au sol pour se relever d’un bond, même s’il ressemble davantage à un éléphant maladroit qu’à une ballerine, et manque de peu de se cogner au blondinet. Fuck. Les deux grands se poignardent à coups de regards pour l’instant, et les yeux du garçon zigzaguent entre les deux. C’est comme suivre le tennis à la TV. « Balle de match, Myers qui tente une approche au filet, Garcia qui la reprend à la volée, va-t-elle l’avoir, elle court l’attraper, elle couuuurt eeet… » Même en murmurant dans un soupir pas très discret – parce que justement la discrétion s’est taillée en chemin –, Lio se fait quand même entendre des deux autres. Il le voit à leurs tronches. Alors il mime une mimique d’excuse grotesque, verrouille sa bouche à double tour, et balance la clef par la fenêtre.


HRP:
 

_________________
don't stress too much
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1058-farandole-lio http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
avatar



☠☠☠:
 


Messages : 1328
Identité : tadshoot
Avatar : lucky blue
Crédits : -

Âge : dix neuf ans
Occupation : combats illégaux et n'importe quoi pour chopper du fric
Côté coeur : coeur à l'envers, qui fonctionne pas autrement que pour des amitiés fracassées
Quartier : le squatt du mauvais côté des rails, entassé avec une bande d'idiots

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Sam 5 Mai - 1:49

La mâchoire est si serrée que ça en devient douloureux. Sérieusement ? Là, elle intervient. Pour aider ce petit con. Et elle a fait quoi pour Nora hein ? Elle a fait quoi à part la foutre dehors. Tout ça pour un putain de flingue. Un flingue que t’as aussi maintenant. Pour te protéger. Pour les protéger. Et puis merde. Elle et toi, vous êtes là depuis trop longtemps pour être viré comme ça. Comme un vieux jouets dont on ne veut plus. « C’est moi l’malade ici ?! Sérieusement ? » Tu ries. D’un sale rire qui puise dans toutes la noirceur des derniers temps. Un rire qui reflète la douce folie dans laquelle tu plonges doucement. Qui reflète la douleur à l’intérieur. La douleur des erreurs. De leurs morts. De son absence. De tout ce qui tourne pas rond. Tu t’tournes vers Lio qui fait son monologue. Lio qui joue au con parce que c’est tout ce qu’il est. Et t’attrapes son tee-shirt pour l’attirer vers toi. Sans aucune délicatesse. Même un peu trop violemment. Tu chopes son menton entre tes doigts. Pour l’montrer à Jo. Pour qu’elle voit son regard aux pupilles dilatées. Qu’elle voit sa gueule complètement défoncée. « T’as vu sa gueule ? Tu vires Nora pour r’garder les gamins s’crever et c’est moi l’malade ?! » Tu rigoles. De ce rire foutrement nerveux. Elle sait Jo que tu supportes pas ça. Cette foutue drogue qui fout en l’air tout le monde. Elle sait même pour Maya. Résultat d’une confession nocturne y’a quelques mois. Le coeur lourd et l’alcool haut. L’un de ces moments étranges hors du temps que vous partagez parfois. Rarement. Ces moments où elle peut apercevoir un instant l’âme à nue derrière la colère et les conneries. Et t’avais parlé de Maya. Douce Maya. Et même si t’as jamais évoquer le reste, elle l’a peut-être deviné. Que y’avait plus que ça. Que c’était pas juste Maya. Que toute ta vie était basée sur ça. Tu sais pas. Tout ce qu’elle sait. Ce que tu sais, c’est que malgré tout ça, y’a c’gamin plus jeune que toi qui s’explose la gueule en impunité.

Tu relâches le menton de Lio, le repoussant un peu violemment. Et il tangue toujours autant. Comme un bateau près à chavirer. Toi, t’as envie d’le pousser plus fort. D’le pousser dehors. Ou au moins assez pour qu’il arrête. Pour qu’il crève pas comme les autres. « Donc quoi ?! La drogue ça va, mais un flingue alors là … ! » On est aux Etats-Unis connasse. Et puis merde, y’a plus de gars qui crèvent d’la drogue que d’un putain de flingue. « Franchement, va t’faire foutre ! » Tu fixes Jo en criant ça. Y’a tellement de colère qui ressort. Toute la colère que t’avais doucement réussi à réprimer. A cacher un peu plus profondément. Mais là, tout explose encore. Toujours. « Allez tous vous faire foutre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t25-fuck-you-sil http://souslesetoiles.forumactif.com/t27-sil-the-good-the-bad-and-the-dirty
- ninja mama -
avatar




☼ ☀ ☼ ☀ ☼ ☀ ☼





bonus:
 

Messages : 787
Identité : melaluly/mélanie
Avatar : dua lipa
Crédits : (av) sarasvati (sign) sial

Âge : vingt-six ans à accumuler les gueules et coeurs cassés
Occupation : manageuse au groove, reine montée sur roulettes
Côté coeur : débranché
Quartier : la baraque du love, le squatt de night falls, le lieu de tous les possibles

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Dim 27 Mai - 13:33

Lio te répond que ça va mais ça ne suffit pas à te rassurer, bien au contraire. T’assistes à cet affrontement qui se voudrait viril mais ce ne sont que deux gamins et ça te fait tellement mal au cœur. Sil est pas bien, Lio est complètement ailleurs. Ça ne fait aucun doute que ça va mal. Tu te sens dépassée pendant quelques secondes et pour ne rien arranger, Lio en rajoute une couche : « Balle de match, Myers qui tente une approche au filet, Garcia qui la reprend à la volée, va-t-elle l’avoir, elle court l’attraper, elle couuuurt eeet… » T’as pas le temps de dire quoique ce soit que Sil l’attrape par le menton pour le tourner vers toi. Instinctivement, tu te dois d’intervenir. « Sil, lâche-le » Tu plaisantes pas. Pourquoi autant de violence ? Au fond tu le sais mais t’aimes pas voir Sil comme ça, ça te fait même un peu peur parce que c’est la version la plus sombre de lui qu’il exprime là-maintenant. « T’as vu sa gueule ? Tu vires Nora pour r’garder les gamins s’crever et c’est moi l’malade ?! » Le coup bas. Il tape là où ça fait mal comme le sale gosse qu’il est. T’as pas viré Nora, tu lui as donné un choix. Elle a choisi de partir. Toi tu voulais pas mais c’est ce qu’elle a choisi. Toi aussi ça te fait mal mais t’en profites pas pour te défouler sur les autres. « Donc quoi ?! La drogue ça va, mais un flingue alors là … ! » Il continue. Toute façon, il est aveuglé par la colère, il ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Même si tu le sais, ça te touche quand même. « Franchement, va t’faire foutre ! » Il t’en faut du self-control pour te retenir de lui en coller une là tout de suite. Parce que toi aussi tu pourrais t’emporter mais tu sais qu’il faut parce que sinon ça va dégénérer. La violence ne résout rien, surtout pas dans cette maison. Mais ça n’empêche pas que tu sois en colère. « Arrête, maintenant. Si t’as besoin de sortir deux minutes pour te calmer, sors. Sinon va boire un verre d’eau. » Tu te retournes vers Lio. « D’ailleurs, toi tu ferais bien d’aller boire un peu d’eau. » Tu te montres assez autoritaire pour qu’il n’oppose aucune résistance. Il faut calmer un peu la situation : séparer les deux garçons semblent une bonne idée et Lio a besoin de toute évidence de redescendre.

Tu te retournes vers Sil. Tu sais pas s’il est en phase de se calmer mais tu tiens à éclaircir les choses. « La drogue n’est en aucun cas tolérée dans cette maison mais ce gamin est clairement un addict, tu peux pas lui demander d’arrêter du jour au lendemain. C’est un long chemin et tu le sais très bien. » Tu fais une pause. « La situation avec Nora n’est pas du tout la même. Je ne l’ai PAS viré, je l’ai laissé choisir. Tu crois quoi ? Que je voulais qu’elle parte ? Mais pour qui tu me prends ? » Tu fais de nouveau une pause pour te calmer un peu. T’as pas envie de lui crier dessus. « On est tous blessé, Sil ! »

_________________


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1009-gueule-d-amour-coeur- http://souslesetoiles.forumactif.com/t107-wide-awake
- ça plane pour moi -
avatar


:▼▲▼:
 


| M O O D B O A R D |


Messages : 1340
Multicomptes : semyon l'taulard en fuite.
Identité : anesidora (em).
Avatar : finn wolfhard.
Crédits : anesidora (img); astra (sgn)

Âge : seize pelles roulées à l'humanité.
Occupation : les p'tits boulots.
Côté coeur : le célibat, les filles, les garçons, faut pas trop y faire attention.
Quartier : une coloc mal foutue du côté des âmes noires.

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Dim 17 Juin - 14:12

gueulante dans la nuitLa main de Sil s’accroche au teeshirt de Lio sans que celui-ci ne pense même à réagir. Il ne produit qu’un vague geignement et essaie de choper le regard du blond. Mais ce dernier n’en a rien à faire, c’est un duel entre Jo et lui. Entre adultes, tellement responsables. « Sil, lâche-le. » « T’as vu sa gueule ? Tu vires Nora pour r’garder les gamins s’crever et c’est moi l’malade ?! » Le gosse roule des yeux et tente de s’dégager d’un coup sec, en vain. Vraiment pas assez alerte ce soir, l’aurait peut-être fallu doser un peu plus la came. Son premier réflexe de commenter le tout de quelques paroles pas très bien placées lui passe quand Sil le relâche enfin. Ça tangue, comme sur un bateau, avec le mal de mer qui va avec, et l’envie de tout rendre sur le plancher. Hm. Mauvaise idée. « Woow… » qu’il balbutie doucement, sans s’adresser à personne en particulier. « Donc quoi ?! La drogue ça va, mais un flingue alors là… ! » Le gosse a ses yeux qui s’écarquillent le temps d’un instant. Il a du mal à en croire ses oreilles pendant une seconde et, celle d’après, la nouvelle le percute avec toute leur évidente importance. Ces adultes, tellement responsables. « P’tainnn, sérieux les gars ? Genre, un flingue comme… Un flingue ? C’perché votre truc. »

Lio secoue la tête mais ne soulève pas d’objection quand Jo lui ordonne plus ou moins d’aller voir ailleurs si elle y est. À la cuisine, il en profite pour se passer sous la tête sous l’eau, et se noie à moitié sous le jet beaucoup trop puissant. Au moins cela a-t-il le don de redonner un peu de sens à ses pensées, et il doit bien rester une bonne demi-dizaine de minutes à l’évier. Quand il revient dans le couloir, les deux colocataires sont toujours dans la même situation qu’avant, projetés en ombres chinoises sur le sol. Lio a bien fini par percuter qu’il n’était pas le bienvenu par ici, dans la chambre de Sil, mais la curiosité le pousse à s’incruster quand même – et, l’imprudence, à ne pas faire attention aux conséquences de sa présence inopportune. « Hey, j’peux vous d’mander un truc ? » Lio se gratte la tête, n’pense que trop tard qu’il a dû les interrompre. Tant pis. « Comment z’avez fait pour vous débarrasser du flingue ? Non parce que si j’vous suis, baaaah il était pas spécialement légal, hein ? » Bravo Colombo. Soudain, le garçon a ses yeux qui brillent. « Ouuuuuuu alors vous l’avez toujours ? Il est sous le matelas de Nora c’est ça ? C’pour ça que Sil a voulu m’encastrer dans l’mur ? »

HRP:
 

_________________
don't stress too much
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1058-farandole-lio http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
avatar



☠☠☠:
 


Messages : 1328
Identité : tadshoot
Avatar : lucky blue
Crédits : -

Âge : dix neuf ans
Occupation : combats illégaux et n'importe quoi pour chopper du fric
Côté coeur : coeur à l'envers, qui fonctionne pas autrement que pour des amitiés fracassées
Quartier : le squatt du mauvais côté des rails, entassé avec une bande d'idiots

MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   Sam 23 Juin - 5:54

Tu la sens, sa colère contenue. Tu la reconnais à sa façon de serrer les poings. Et même à sa voix.  A ses mots idiots. Et toi, tu rigoles. D’un sale rire trop plein de cynisme. Parce que toi, tu sais pas la contenir la colère. Elle explose toujours comme un volcan en éruption. « Boire un verre d’eau ?! » T’as envie d’la défoncer quand elle te sort des trucs comme ça. T’as envie d’la frapper jusqu’à ce qu’elle réalise qu’elle est pas dans un putain d’monde de bisounours. Que boire des verres d’eau n’a jamais rien réglé. Tu sers le poing. Fort. Et puis tu sers les dents aussi. Pour retenir tant bien que mal l’envie de frapper quelque chose. Ou quelqu’un. C’est p’tète pour ça qu’elle vire l’autre. Pour éviter qu’il finisse emplâtré dans le mur. Là. Avec ses réflexions à la con. C’est perché. C’est lui qu’est perché. Toi, t’es juste réaliste.

Il a à peine passé là porte qu’elle se retourne vers toi. Pour te répondre sans qu’il soit là. Et sa réponse ne fait qu’augmenter la température de la lave en fusion. « Arrete de faire ta meuf putain ! Il a l’air d’être en bonne voie là ?!! Va t’faire foutre avec tes putains d’bons sentiments ! » Tes yeux continuent à lancer des éclairs. Et c’est ton corps entier qui s’anime sous la colère. Tous tes muscles qui sont bandés, prêts à s’élancer. Tu sais pas comment lui montrer qu’elle a tord. Et que t’as raison. D’habitude, tu te contentes de frapper. Pour faire rentrer l’information. Mais tu sais très bien qu’avec elle, c’est pas possible. Déjà parce que c’est elle. Parce qu’elle t’a accepté y’a des années. Nora, puis toi. Et que malgré l’énervement, tu l’as toujours terriblement respecté. Un peu comme Wes ou le boss du Sinners. Elle est de ceux qui impose le respect. Et qui le mérite aussi. Même dans des cas comme ça. Et puis y’a aussi qu’elle t’en collerait probablement une sévère si jamais t’osais la frapper. Alors c’est pas elle que tu frappes. C’est le mur à coté. « Tu vois pas qu’ils veulent pas d’aide ?! Ils sont juste bon à crever et nous laisser derrière ok ?!! » Tu parles plus vraiment de lui. Elle l’a surement compris. Tu parles de tous les autres. Toutes les Maya du monde. Toutes les Tez aussi. Toutes les mamans mortes. Tous les papas qui abandonnent.

« Et d’où t’es blessée hein ?! T’es blessé d’quoi au juste ?! » T’es égoïste quand tu dis ça. T’es égoïste mais tu t’en fous. C’est sa faute. Elle avait qu’à pas lui laisser le choix. Elle avait qu’à lui dire de rester et d’arrêter d’faire chier. N’importe quoi pourvu qu’elle parte pas. Surtout maintenant. Après tout ça.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t25-fuck-you-sil http://souslesetoiles.forumactif.com/t27-sil-the-good-the-bad-and-the-dirty
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: gueulante dans la nuit (sil & jo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
gueulante dans la nuit (sil & jo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls :: Logements-
Sauter vers: