Partagez | 
 

 attendre la nuit (wes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- la tête dans les étoiles -
avatar





juste un peu:
 

Messages : 771
Multicomptes : ike, le gendre idéal
Identité : alma
Avatar : nadir bb
Crédits : fayrell (a) r. kaur (s)

Âge : des chiffres trompeurs. dis moi quel âge j'ai, je serais qui tu veux.
Occupation : serveuse de pacotille au roaring lion, dragueuse de pilier de bar.
Côté coeur : je t'aime et je mens.
Quartier : chez maman et ses amants à east vista

MessageSujet: attendre la nuit (wes)   Ven 18 Mai - 2:29

Elle a vu le soleil se lever, du bord d'une fenêtre tâchées de traces de doigts qui laisse une vue opaque sur la rue. La maison d'en face. Et des passants aussi rares que les étoiles en plein jour. Elle l'a vu au zénith, dans un silence entrecoupé d'éclat de rire, sans jamais se tourner vers les bruits ambiants. Maman qui entre, sort, parle au téléphone d'une voix suave. Dame du téléphone rose, sexe gratuit. Elle pousse des soupirs en se bouchant les oreilles sans même les toucher. Elle fait mine de pas entendre quand elle lui parle, relation effritée depuis longtemps. Secoue la tête pour toute réponse, chantonne quand elle veut clore un sujet. Las d'user de mots vides de sens. Ca fait longtemps qu'elle fait plus attention a tout ça, aux allers et venues dans la maison, défilé d'inconnus  et la porte qui fait des courants d'airs. Longtemps qu'elle s'enferme dans sa bulle, deva, coincée dans un monde imaginaire et des yeux vagabonds qui cherche dieu sait quoi dans la réalité. Et elle attend des heures. A ne rien faire d'autres que penser et patienter. A la recherche de rien mais elle fini toujours par trouver. Parce qu'elle a peur d'attendre, deva. Elle peut rester mille ans encore, si elle sait que ça arrivera. Et ça arrive. Il apparaît aux dernières lueurs du jour alors que ses membres ankylosés fourmillent quand elle les déplient pour descendre de son perchoir. Sourire impatient sur les lèvres. Petite fille qui attend le retour du héro. Il ressemble en rien à ça wes pourtant. Rien d'un prince, d'un sauveur ni d'un militaire héroïque revenant du front. des allures solitaire, visage souvent fermé. Il a des airs de mauvais garçon cherchant vaguement a se repentir. Trop calme pour l'être vraiment. Et ça l'indiffère dans le fond deva, elle l'idéalise un peu parfois, il est devenu être solaire tout en étant si peu lumineux. Elle sort pieds nus comme ces gamins intenables pressés d'aller s'amuser, y a qu'une rue a traverser jusqu'à lui, des pas qu'elle est trop pressée de faire. Et elle se fait ombre surgissant soudainement, enfant grimpant sur son dos avant qu'il n'ouvre la porte de chez lui, des bras serrés autour de son cou qu'elle ne cherche pas a étouffer. Elle veut juste agripper, rester là, s'y attacher pour ne pas le perdre après l'avoir cherché. Voix chaleureuse et trop bruyant au creux d'une oreille sensible. « salut. » elle redescend de son dos que lorsque la porte est ouverte, glissant dans les entrailles de la maison sans attendre d'invitation. L'habitude de pas demander quand il s'agit de lui seulement celui d'envahir. Être là, quand il l'attend pas, quand il a pas envie, quand il regarde ailleurs. N'importe quand. Deva surgit comme les monstres dans les placards, mais sans jamais montrer les crocs. Sourire aux lèvres, fourmillements dans les bras qui veulent s'accrocher à lui pour jamais le laisser partir. Même si wes fait partie de ceux qui restent. Toujours. elle espère. « j'suis venue hier mais t'étais pas là. » elle fronce le nez, ça sonne comme un reproche. Ça l'ets peut-être un peu, jalousie mal placée à l'idée qu'il ai mieux a faire que d'être là. Elle aime bien, parfois, imaginer que quand elle s'en va il cesse d'exister, qu'il n'apparaît que pour elle, comme un ange gardien – ou un ami imaginaire – un égocentrisme qu'elle fait mine de ne pas voir quand elle sent l'ennui poindre face aux désertions involontaire de wes. Wes qui vit sa vie et qui a parfois mieux a faire que d'être vers deva. Elle sait bien. Elle l'accepte un peu moins parfois, quand elle veut le voir, quand elle l'attend une journée entière sans qu'il ai rien demandé. Sans même qu'il le sache. « tu faisais quoi? » t'as une bonne excuse ? mais elle oublie déjà que ça l'ennui de l'avoir attendu quand elle le regarde, parce qu'après tout il finit quand même toujours par être là. Y a tout ceux qui finissent par s'en aller et y a wes, en face de chez elle. Jamais trop loin, jamais introuvable trop longtemps. et ses yeux qui finissent toujours par tomber sur lui, a force de le chercher.

_________________
she was rose
in the hands of those
who had no intention
of keeping her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t441-des-etoiles-dans-la-me http://souslesetoiles.forumactif.com/t48-arcane-sans-nom-ike-deva
 
attendre la nuit (wes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: east vista :: Logements-
Sauter vers: