les rps libres
ajouter.
-- -- -- -- -- -- -- -- --
plus de rp libre pour l'instant, vous gérez !

Partagez | 
 

 get shit done (sem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- mon ami ted bundy -
avatar





non assumés:
 



Messages : 109
Identité : sam
Avatar : david prat
Crédits : @morrigan

Âge : vingt-trois ans
Occupation : branleur professionnel
Côté coeur : myocarde en lambeau
Quartier : night falls

MessageSujet: get shit done (sem)   Ven 6 Juil - 21:10


get shit done
(@semyon kozlov)
-- -- -- -- -- -- -- -- --
Une bière, deux bières, trois bières… suffisamment pour faire taire tes pensées nébuleuses qui flirtent trop souvent avec ton esprit torturé et tes souv’nirs endommagés. C’pire le soir, quand tu t’retrouves seul, en tête à tête avec toi-même, c’t’à c’moment qu’tu souffres le plus d’son absence, d’son silence éternel. Et tu tournes dans l’pieu, incapable d’fermer les paupières, elle qu’est plus là pour t’jouer dans les ch’veux ou pour t’balancer un cendrier par la tête. Elle qu’est plus là pour t’ram’ner une bière en string, ni pour allumer tes clopes ou couper ta coke.

Tu t’redresses brusquement, la mâchoire serrée et tu t’lèves pour enfiler un jean et un t-shirt. Fuck ça. Quand ça veut pas, ça veut pas. T’attrapes tes clefs avant d’t’élancer vers la porte d’entrée et d’déambuler dans les rues d’night falls. Les mains dans les poches, t’uses tes baskets sur l’bitume et tu t’arrêtes d’vant l’roring lion avant d’t’engouffrer à l’intérieur du bâtiment. En deux s’condes, t’es d’jà installé au bar, tes iris qu’accrochent ceux d’la barmaid qui t’offre un sourire aguicheur. T’attend sagement qu’elle s’penche vers toi pour prendre ta commande.
J’vais t’prendre une bière, s’te plait. N’importe laquelle f’ra l’affaire.
Blonde, rousse... t’es pas difficile. Tant qu’elle permet d’te distraire, d’occuper tes paluches, d’apaiser tes phalanges qui t’démangent d’puis qu’t’as remarqué qu’on t’collait au cul…
Oh! Rajoute m’en une de plus pour l’type chelou dans mon dos qui m’suit d’puis une bonne trentaine d’minutes.
Tu l’invites d’un mouv’ment d’la main à s’installer sur l’tabouret libre à ta droite. Pourquoi commencer tout d’suite par les hostilités alors qu’la soirée est encore jeune?

T’adresses un clin d’œil coquin à la barmaid quand elle glisse deux bouteilles décapsulées sous ton nez avant d’pivoter légèrement l’menton pour enfin détailler ton délateur. Tu bugs quelques s’condes sur les tatouages qui parsèment son épiderme. Pas très discret, l’espion. T’hausses un sourcil, tout d’même intrigué par la raison d’sa présence, l’pourquoi du comment il s’amuse à t’épier d’puis qu’t’as quitté ton appart’. T’espères uniqu'ment qu’il t’a pas pris pour une pédale, ça s’rait dommage d’lui gâcher son fantasme à grand coup d’poing dans sa gueule d'ange.

T’lui désignes sa consommation du r’gard pour qu’il daigne enfin t’accompagner dans ta beuv’rie journalière. T’aimes pas picoler en solo, comme un pauvre branleur esseulé, c’toujours plus marrant à plusieurs. Tu t’doutes qu’il ait un truc d’mieux à foutre d’sa carcasse puisqu’il était bien parti pour t’filer toute la nuit, c’t’enfoiré. Et tu s’rais insulté s’il refuse d’prendre part aux festivités. Ongles qui s’enfoncent dans la paume d’ta main, poing fermé qui vire au blanc qu’tu caches derrière ton crâne.
Aller… c’moi qu’offre la première tournée.
T’insistes, brandissant ta bouteille dans les airs avant d’la porter contre tes lèvres. Gorgée audacieuse qu’empli entièrement ta bouche, faisant gonfler tes joues avant d’l’avaler d’une traite. Une brune. Légèrement sucré. Ta préféré. Lippes trempées qu’t’essuies du r’vers d’la main alors qu’l’intrus r’prend d’nouveau toute ton attention.
Alors… qui t’envoit?
Question qui t’brûle les lèvres d’puis qu’t’as déc’lé sa présence, suspens qu’t’as laissé volontairement planer rien qu’pour savourer davantage l’moment fatidique où il os’ra t’répondre. C’vrai, Miller, qui pourrait bien t’surveiller? Dans la mire de qui t’as abouti? À force d’déplacer d’l’air et d’chercher les embrouilles, tu d’vais t’attendre à c’que ça t’arrive un d’ces jours. Gamin qu’a pas grandit, pas faute d’avoir essayé, pourtant.

pss:
 

_________________
i hate summer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1619-some-like-it-violent http://souslesetoiles.forumactif.com/t1663-these-violent-delights-have-violent-ends
- chien de garde -
avatar


:▼▲▼:
 

| M O O D B O A R D |


Messages : 222
Multicomptes : lio l'gamin paumé.
Identité : anesidora (em).
Avatar : stephen james.
Crédits : anesidora (av;aes); vocivus (ic;gif); astra (sgn).

Âge : le quart de siècle roulé dans la poussière.
Occupation : se meurtrir les phalanges dans les nuits rouges, soigner les voitures.
Côté coeur : trou noir.
Quartier : de piaule en piaule.

MessageSujet: Re: get shit done (sem)   Dim 15 Juil - 18:34

get shit doneLe problème, quand on bosse dans le garage d’une ville pareille, c’est qu’on n’est jamais à l’abri des ennuis. Les emmerdeurs, les casseurs, les arnaqueurs, les voleurs, autant de types rimant avec leurres. Et toi, t’es là, comme un con, à envoyer chier un client saoul un jour, le lendemain à encaisser les quelques dollars qu’un autre offre pour sa bagnole remise sur roues. Pour c’que tu t’en branles de la hiérarchie, c’est vrai que pour le coup t’aurais bien voulu laisser la basse besogne à Klo pour une fois, et non le contraire… Surtout quand vient un jour où aucun des autres gars n’est là et où un p’tit con décide de venir te voler une caisse. Oh, c’est pas grand-chose, un vieux dinosaure sur quatre roues à moitié gonflées, qui pue le vieux chat et l’aneth – va savoir comment. Cependant, pour connaître le propriétaire, tu sais qu’t’as intérêt à retrouver la voiture fissa (apparemment les vieux modèles ça vaut de l’or, même avec le capot cabossé), et avant que quelqu’un d’autre s’en aperçoive. Surtout si tu tiens à c’boulot, semblant de légalité qui te tient à flot. Faut dire que les jours où tes poings ne s’écrasent pas sur les gueules rougies sous les néons du sous-sol, trouver à bouffer devient compliqué. D’où le garage.

Donc. T’es là. Comme un con. À tracer un pauvre mec dans la rue, lancé dans une enquête à deux balles, sans vraiment d’discrétion – ce qui n’est pas le but. On dirait presque que c’est l’retour en arrière. Quand tu travaillais encore au compte de SKALA, que t’avais des têtes à tracer pour en protéger d’autres. Retrouver. Cerner. Menacer. Et puis. Frapper.
Tu secoues la tête, et recentres ton regard sur le dos qui s’engouffre dans un bar. ROARING LION, qu’affiche l’enseigne au-dessus d’une porte qui ne cesse de se faire balloter entre les allées et venues. Tu suis ton homme sans hésiter, à peu près sûr de t’être fait repérer à la vue du petit coup d’œil qu’il a passé derrière lui. Cramé pour cramé, autant y aller directement. Tu t’places à deux tables derrière dans l’ambiance électrisée par la nuit à peine commencée, et attends que quelque chose se passe. Qu’une serveuse plantant sa poitrine aguicheuse juste sous ton nez. Que le voleur présumé te balance un verre à la gueule. N’importe quoi. Ça vient pas à deux minutes près.
Et, de fait, il ne faut pas beaucoup plus de temps pour qu’la voix retentisse à quelques mètres de toi. « Oh ! Rajoute m’en une de plus pour l’type chelou dans mon dos qui m’suit d’puis une bonne trentaine d’minutes. » Au moins, ça a l’mérite d’être clair. T’hésites qu’une brève seconde avant de le rejoindre sur le tabouret à sa droite, sans sous-estimer sa propre vigilance. « Trop aimable. » que tu lui glisses en t’asseyant. Bouteilles décapsulées, l’autre qui découvre ta face, ta face et tes tatouages, et lève un sourcil étonné. Toi t’as l’autre qui se hausse en miroir. « Ca va, l’inspection t’plaît ? » Ca fait une éternité que tu t’es fait aux regards appuyés, aux sourcils levés, aux surprises, aux gens qui prennent ta peau pour une déraison, une folie. Ce qui est plus ou moins le cas.

« Allez… c’moi qu’offre la première tournée. » Tu descends les yeux à la bière qui traîne sur le comptoir depuis tout à l’heure, à laquelle tu n’as pas prêté la moindre attention, et brandis ta boisson dans l’air pour saluer son geste, avant de la reposer tout aussi intouchée. « Il en faudra plus que ça pour que j'te foute la paix, réellement. » « Alors… qui t’envoie ? » Tu soupires, écartes ta main comme pour manifester l’évidence. Here we go. « Parce que tu vas m’dire que t’en as pas la moindre idée ? » T’as la parole égale, le regard planté dans l’fond du bar, la main sur la boisson que tu daignes enfin à goûter. « Un p’tit emmerdeur comme toi qu’est pas foutu d’passer là où il doit sans faire de grabuge ? » La vérité, c’est qu’ledit emmerdeur n’est pas si incompétent que tu l’prétends, et il doit probablement savoir que t’as dû aller chercher dans tes ressources pour retrouver sa trace. « T’as vraiment qu’ça à foutre, de faire main basse sur des trucs qui t’appartiennent pas ? » Y’a un rire sec qui sort de ta bouche entre deux gorgées. « Sur des bagnoles, en plus, tu fais pas dans la demi-mesure. » Tu hausses les épaules. T’en sais bougrement rien si l’effet escompté est là, en général c’est pas toi qui t’occupes de trouver les gens et d’leur sortir le blabla qui fait peur, toi c’est surtout les muscles. Mais bon. Faut improviser hein. « Dis, tu les ranges toutes dans ton garage chez toi ? C’pas un peu p’tit, non ? » Tu lui jettes un coup d’œil rapide, sur sa tenue, sur ses vêtements qui crient que c’est probablement dans un entrepôt délabré ou directement dans la main du client que les bolides finissent. Pas dans le fin fond d’un labyrinthe de sous-sols hautement sécurisés impossibles à pénétrer.

@Mads Miller HRP :
 

_________________
a. ginsberg — se traîner dans les rues à la recherche d'une furieuse piqûre, marcher toute la nuit avec les chaussures pleines de sang, errer et errer en tournant à minuit dans la cour de chemin de fer et se demander ou aller, et s'en aller s'en laisser des coeurs brisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1566-brutal-semyon http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
 
get shit done (sem)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls :: Roaring Lion-
Sauter vers: