FERMETURE DU FORUM

Partagez
 

 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Angie Marshall

folle,
l a c a m e i s o l e

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Tumblr_ojl8jvRvZP1vbt4x7o1_540

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  V7lx

Messages : 62
Identité : clémentine
Avatar : pyper america
Crédits : rhumanesque, halsey

Âge : la loose depuis 1996
Occupation : starlette locale
Côté coeur : l'myocarde teubé
Quartier : night falls dans la peau

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 12:19


angie marshall
(21 - rigel - pyper america smith)
-- -- -- -- -- -- -- -- --
› identité: angie marshall. ça pue le rock à plein nez, ça détonne avec sa gueule d’ange et son air constamment paumé. à croire que la grosse gibson qui traîne toujours dans ses pattes c’est juste pour donner du sens à ce nom un peu trop à côté de la plaque. (ange pour les opportunistes qui se rendent bien compte que ça colle pas, ou pour les proches. c’est souvent les mêmes personnes de toute façon) › âge, date de naissance: vingt-et-un ans, cinq de moins quand elle sourit, dix de plus quand elle engueule les mecs parce qu’il y a encore plus une thune pour payer l’électricité ou qu’il y a des caleçons plein le canapé. sorte de maman-enfant, gosse un peu hors du temps, gamine qui aurait pu, aurait dû être une muse dans une autre époque, un autre endroit. elle a le regard tragique et le teint blafard d’une enfant de l’hiver, du vingt-six décembre quatre-vingt quatorze plus précisément (un lendemain de noël, de quoi déjà bien casser les ovaires de maman) › signe astrologique: capricorne, les control-freak, les acharnés, les pessimistes. pêle-mêle d’émotions trop fortes, l’impression d’avoir cent chevaux sous le capot d’une twingo, la peur panique (et déjà mélancolique) d’exploser. › lieu de naissance, origines: les bungalow miséreux de la partie noire de détroit, michigan (ceux-là même qu’on voit dans 8 mile, en peut-être plus moches encore). on y grandit tous avec l’espoir de percer dans le rap game, mais ici les rêves meurent vite, l’american dream est enterré depuis belle lurette déjà, souvent il a entraîné papa, maman et quelques copains dans la tombe. il fallait se casser, ici on étouffe, ici on sait que la vie est ailleurs. › emploi, études: future reine de la pop, multi-casquettes en attendant parce que c’est pas jouer de la gratte toute la journée dans sa piaule qui remplit les estomacs. ça fait deux ans (trois ? quatre ?) qu’elle est à crescent heights et elle a déjà écumé la plupart de ses jobs miteux, mais là elle a l’impression de vivre un peu de sa passion, elle vient de décrocher un taff chez le disquaire d’highland village, c’est vrai qu’elle conseille un peu trop longuement les clients (heureusement que la plupart ont la soixantaine passée), mais elle a le sentiment de faire partie d’un gros truc en accueillant les étudiants qui squattent le studio à l’étage (comme s’ils avaient besoin d’elle). le weekend venu, parfois les soirs de semaine aussi, c’est l’artiste-à-tout-faire du blue lagoon : tantôt chanteuse, rappeuse, DJ, parfois même danseuse, pitre de service, jongleuse de feu (piètre) ou femme de ménage. le compromis est efficace : son public ne se limite plus aux ados du groove, et elle fait le bonheur du patron parce qu’elle abat le travail de quinze en échange d’un demi-salaire. un jour on la repérera, elle le sait, elle sera à la télé. › orientation sexuelle: impensable d’aimer autre chose que des pectoraux saillants et des barbes mal taillées quand on vient d’8-mile (papa l’aurait tuée). elle n’a jamais rien essayé, ne s’est jamais même posée la question – faut dire qu’elle se pose pas beaucoup de questions, angie. hétéro (?) par défaut. › statut civil: romantique tragique, veuve éplorée sans même qu’il y ait eu de relation, essentiellement perdue dans des pensées fantasmagoriques. parce qu’elle est un peu ailleurs angie, puis qu'elle s'entiche toujours de mauvais gars alors forcément ça tourne toujours mal. elle est pas du genre à grogner mais ça finit quand même un peu par l’emmerder angie, elle aimerait bien qu’on l’aime en-dehors de quatre murs bancals pour une fois. célibataire, c’est comme ça qu’on dit pour la faire simple, à la recherche de son dealeur charmant.

› traits de caractère: angie la fée, angie la douce, angie le bisounours. plus mimi que les oursons haribos (ceux avec le gros ventre) ou la petite blonde dont tu t’amusais à tirer les couettes quand t’avais trois ou quatre ans. elle a le même sourire que cette mioche que t’aimais tant martyriser, les mêmes cheveux d’elfe et les mêmes gros yeux bleus globuleux, mais elle a quelque chose en plus aussi. peut-être une aura, une connerie comme ça. une bonne étoile. un truc mystique en tous cas. angie, elle irradie. c’est le genre de nanas à qui les surréalistes auraient dédié des poèmes, le genre de nanas pour qui on aurait déclenché des guerres et décimé des peuples y a quelques millénaires de ça. pourtant elle paye pas de mine. dégingandée, la silhouette maladroite, l’air éternellement paumé. puis elle doit être inconsciente, ou conne, c’est pas possible autrement, pour traîner toute seule dans les rues de night falls en chantonnant. même juste une putain de bourrasque pourrait l’entraîner. elle a pas l’air de s’en rendre compte pourtant. ou alors elle s’en fout, c’est possible aussi. la plupart du temps on préfère penser qu’elle est simple. parce qu’elle sourit souvent dans le vide, que des fois elle glousse toute seule, qu’elle a pas l’air de connaître la moindre norme sociale. si elle était moins lunaire on dirait sûrement qu’elle les emmerde, les normes, qu’elle les balaye d’un revers de la main et puis lève son majeur aux riches, aux biens pensants, aux biens éduqués, aux connards et au gouvernement… mais c’est angie, elle est pas capable de ça tout le monde le sait. angie elle sauve des oisillons et laisse tous ses pourboires au sdf du bout de sa rue. elle essaye de transformer son appart mitav’ en refuge pour les âmes perdues, ça marche jamais mais ça l’empêche pas d’essayer, de continuer à préparer de mauvais petits plats et accrocher des guirlandes pour accrocher des sourires aux visages des gens. angie elle sait pas gérer son argent, elle veut trop faire le bien autour d’elle, ça finira sûrement par la tuer. c’est même un miracle qu’elle soit toujours en vie dans un taudis pareil, qu’on dit.
la vérité c’est qu’angie elle a un petit cœur qui s’amourache vite, mais qu’il est en béton armé. que si on fait un peu attention on se rend bien compte que la raison pour laquelle elle parle jamais trop c’est pour éviter de déborder sur son passé. qu’il y a de la peine dans ses yeux, un peu trop peut-être même, que c’est sûrement pour ça qu’elle essaye de ramasser toutes les pauvres bêtes en cours de route. qu’elle est ambitieuse merde, jusqu’à crever, toujours viser la lune pour se casser la gueule dans les étoiles. qu’elle s’en fout pas tant que ça, qu’elle est terrorisée, tout le temps, instable, toujours sur le fil, que c’est pour ça que des fois elle jette le crack de ses colocs par la fenêtre ou qu’elle refuse encore et toujours de se présenter à x-factor. que des fois ça la reprend, qu’elle pourrait vous arracher les yeux avec ses dents un jour ou l’autre, parce qu’à trop aimer on finit toujours par se consumer, même planquée à l’autre bout des amériques.

( la tête tournée vers les étoiles )
y a les murs qui s’effondrent. merde, qu’est-ce qu’elle a fait pour que les murs s’effondrent. maman va gueuler. elle va encore prendre trop de pilules au petit-déj. faudra qu’angie lui pose l’intraveineuse elle-même, parce que les hôpitaux du coin veulent plus entendre parler de ces cassos de marshall, de ces babtous qui se méprennent sur leur couleur de peau, puis qui sont fous tout simplement. tiens c’est marrant, les murs font pas de poussières en tombant. ce sera plus facile à cacher à maman.
y a mick qui gueule à pleins poumons. il est con ou quoi, il va réveiller maman. puis déjà qu’est-ce qu’ils foutent tous chez elle. elle les a toujours envoyé paître jusqu’à présent, elle veut pas risquer de contaminer sa famille, comment est-ce qu’ils sont entrés déjà. ça peut pas être elle qui a fait ça, son cerveau est pas encore fêlé à ce point-là. puis jimmy a toujours dit, la maison c’est pour la famille. il va la tuer s’il voit ça.
c’est drôle, comme la lumière qui filtre à travers les volets fermés est vachement verte. elle s’demande quelle heure il peut bien être, elle a jamais trop vu ça, mais c’est peut-être parce que d’habitude elle roupille à cette heure-là.
ils disent que sol est mort. ça n’a aucun sens.
mick il continue d’hurler, sur naomi maintenant elle croit. c’est pas clair, tout le monde s’agite, ils sont au moins une centaine. le tee-shirt de mick est tout rouge, le contraste est dégueulasse avec le vert qu’est partout.
ils sont des centaines, elle se rappelait pas avoir autant d’amis. ça la fait ricaner. c’est juste nerveux, c’est parce que dans le fond elle a peur des gens. ils savent tout ça, elle comprend pas bien pourquoi tout à coup ils s’en prennent à elle, lui beugle dessus. elle courbe l’échine, elle les a jamais invité d’abord.
y a tout qui tourne. et trois fois plus de meubles dans le salon que d’ordinaire. pourquoi ils disent que sol est mort. elle respire pas bien.
tout le monde meurt ici, ça arrive tous les jours. puis tout le monde est mort. y a deux semaines déjà ils ont repiqué kimberley. des gars d’un mauvais quartier lui avaient tranché la gorge. ici on n’est pas mauvais pourtant.
l’ombre de mick est gigantesque, elle couvre tout le plafond, après c’est vrai qu’il a toujours été bien bâti. c’est lui qui couvre leurs arrières normalement.
elle a besoin de se vider. nao fait trop de bruit, elle est chiante putain. angie elle rampe aux toilettes parce qu’elle veut plus les entendre.
elle crache ses tripes contre la faïence trop blanche. ça fait des crépitements dans son cerveau et des gros points noirs. comme si c’était elle qui allait exploser maintenant, genre le grand final de la journée.
ça pue. elle a claqué la porte mais y a toujours un boucan insupportable. quelqu’un est en train de tout casser, sûrement un cambrioleur. il veut voler les bijoux de maman. pourtant jimmy les a vendu y a un bail déjà. c’était ça ou la rue et maman elle est pas taillée pour la rue.
angie elle marmonne un truc dans sa bile. ça ressemble à merde, merde, merde. y a le bruit d’une gifle dans le salon. un type qui chiale comme une merde. elle a pas envie d’aller voir ce qui se passe.
elle a envie de se laisser tomber sur le carrelage dégueu, mais chaque fois qu’elle fait ça maman se relève pas. angie a appris de ses erreurs, ça a toujours été l’esprit vif de la famille, c’est maman qui dit ça. elle lui a payé des bonnes études et des cours de danse classique, jusqu’à s’en saigner les veines. ça l’a pourtant pas empêchée de devenir une loque humaine. c’est triste, quand même.
c’est papa qui les a tous traînés dans la tombe de toute façon. elle l’emmerde lui. elle se souvient même plus de son nom. pourquoi y a des gens qui crient dans le salon bordel ?
elle veut s’relever, elle se fout la tête dans le lavabo un grand coup. elle sent rien, ni le chaud à l’arrière du crâne ni la surprise de plus rien voir (ça dure une minute à tout casser de toute façon seulement). elle est debout. y a une nana effrayante qui lui fait face. et des connards qui crient très très fort dans sa tête. ils disent que sol est mort. pourquoi ils feraient ça putain ?
elle attrape une grosse mèche de cheveux ; c’est une façon de les secouer, de leur dire fermez-la un peu. la conne (ou plutôt les connes, elles sont au moins six) en face fait pareil. comment qu’elles font pitié, qu’elle se dit angie. c’est des gamines, peut-être dix-sept dix-huit ans chacune, des grands yeux exorbités, des paupières lourdes qui surmontent des pupilles énormes et sombres, des joues creusées buchenwald style, des os qui percent la chair, des cheveux de rat blanc et des bras piqués et pleins d’hématomes. puis du rouge un peu partout. le genre de tragédies devant lesquelles on détourne le regard. c’est ce qu’elle fait angie, elle attrape un sèche-cheveux et elle le jette dans le miroir. ça leur apprendra, à ces sales connes. ici les déchets sont pas les bienvenus, c’est jimmy qui le dit.
c’est trop le bordel par ici, elle va aller se planquer dans sa chambre à lui. se foutre en boule sur son lit, monsieur nounours dans les bras, attendre qu’il rentre en chialant. elle va l’emmerder. normalement c’est lui qui dégueule partout, pleure sur ses genoux. peut-être qu’il va paniquer. elle veut pas qu’il panique jimmy, il est trop anxieux, son cœur tiendra pas, il se fait déjà trop de souci pour sa petite sœur ça le ferait crever. elle s’planque sous son lit. ça bouge drôlement là-dessous. y a des espèces de gros monstres avec des yeux d’alien, ils disent que sol est mort.
en fait elle a besoin d’une dose. de n’importe quoi. un truc pour s’assommer, oublier, s’évader, courir putain de loin de ce trou à rats, faire taire ses pensées pleine de conneries. sol mort ? ça a aucun sens. ils peuvent pas mourir eux, ils sont intouchables, c’est jimmy qui le dit. les ms13 c’est des tapettes côté d’eux, qu’il dit aussi.
pourquoi son tee-shirt il est tout rouge ? il est à jimmy, pis y a le king eminem dessus. elle peut pas le tâcher, c’pas possible. faut qu’elle le passe à la machine à laver, celle qui marche plus depuis un an et demi là.
y a rien sous ce foutu lit. même pas un cul de joint ou une vieille seringue pourrie par la maladie. faut aller voir du côté de chez maman, mais faut surtout pas la réveiller. ou alors elle pourrait appeler sol, sol il a toujours les trucs qu’il lui faut, qui lui font du bien.
son ventre il est tout chaud, tout poisseux, tout rouge. et elle respire pas bien, parce que le lit il l’écrase là. et elle entend pas bien, parce que y a des étrangers qui hurlent dans son salon là. faut qu’elle se barre, elle va mourir. mais elle arrive pas à réfléchir putain.
elle attrape les lattes au-dessus de sa tête, se fout des échardes pleins les doigts. elle sent rien bordel. elle tape elle tape elle tape. sa tête fait un bruit chelou, on dirait un dessin animé pour les gosses, ceux qu’elle regarde posée avec jimmy à quatre heures du mat.
faut qu’elle parte, c’est urgent, c’est viscéral, c’est vital. faut qu’elle parte sinon sa cage thoracique va exploser, sa tête va exploser, jimmy va rentrer avec un flingue et exploser tout le monde, puis s’exploser la cervelle, et puis faut qu’elle fasse une machine à laver aussi.
se foutre à poil, prendre le nécessaire. le tee-shirt rouge, de l’herbe faute de poudre, monsieur-nounours, un harry potter où maman a fait des dessins, une trentaine de barres de céréales, son oreiller, des sweats, un cd dédicacé. laisser mammouth le poisson avec regret. pas oublier le flingue de jimmy, le pointer sur tous les gens dans l’entrée, les faire dégager, vite. tirer dans le plafond pour montrer qu’on rigole pas, même si ça réveille maman. puis se casser en courant, et plus jamais revenir.
comme une de ces tragédies devant lesquelles on détourne le regard. comme une gamine junkie terrorisée, en manque, en manque de tout, terrorisée depuis toujours, qu’essaye de sortir de l’eau, qui refuse d’entendre que le père de son future gosse a pris quarante coups de couteaux, que c’est à cause d’un membre de leur propre gang, de sa famille putain.
courir même si on voit rien, même si on sait tout, jusqu’à vomir ses intestins. plus jamais revenir, plus jamais les revoir, plus jamais redevenir cette sous-merde effrayante, puis en cas de rechute se coller une putain de balle entre les yeux.
(pas oublier d’aller chercher jimmy pour qu’il fasse pareil)



-- -- -- -- -- -- -- -- --
› prénom, pseudo: j'ai plus vraiment de pseudo (coucou les années loin du rpg (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3471968495), mais clém(entine) ça marche pour les frères › pré-lien, pi: pi (c'était pas le plan initial mais on s'adapte) › fréquence de connexion: connexion tous les jours sauf accident majeur (ce qui m'arrive encore assez souvent), pour le rp ce sera variable ! › le mot de la fin: tyrannosaurus rex ?? (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3832001794 (g paniqué ok)

code bottin:
 




Dernière édition par Angie Marshall le Mer 8 Aoû - 10:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:06

j'adore j'adore J'ADORE le métier (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122
bienvenue parmi nous pipoute (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2401304177
et hâte de lire la suite (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1746139025
Revenir en haut Aller en bas
- shake ton milfshake -
Bo Hayes

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Tumblr_pc43fp1XRm1x4iheto3_250

ciel merveilleux où mes fantasmes éveillés venaient se lover.

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Tumblr_pebmldf00c1x4iheto1_640


mood:
 

Messages : 191
Identité : anna.
Avatar : king.
Crédits : ava- sarasvati / sign- anesidora / gif- pizza planet, solosands

Âge : 20 ans de complexité.
Occupation : note après note, titre après titre, les écouteurs toujours enfoncés dans les oreilles, il pense à tout, à n'importe quoi, mais surtout à son idée de radio. et puis aussi un peu à elle.
Côté coeur : spectateur.
Quartier : orange grove, cité de glace et de diamant.

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:06

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3134258483 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122 Shocked (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  580860048 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2266071815 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1834130212 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2690984368

euuuuuh
euuuuuuuuuuh
(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2570963706 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2570963706 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2570963706 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2570963706
cet avatar, ce pseudo, ce début, ce job, ce caractère.
j'ai tout dévoré en 2 sec et pffffff j'ai tellement hâte de pouvoir m'en mettre plus sous la dent (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1761792466
il nous faut un lien, jdiscute pas, Bo peut même être ton larbin stv du moment qu'il est dans les parages lol
nan mais vraiment, bienvenue, tes magnifique ptnnnn le talent (je m'arrête là mais j'ai envie de continuer, bisous) (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3944862655 I love you

_________________
† i know you gotta leave, so take down some summer time and give up, just tonight - i'm fuckin no i'm fucked up - keep a place for me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1706-la-doucleur-qui-fasci
Invité
Invité
Anonymous


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:10

pyper, c'est tellement une queen I love you
j'adore le début oh lala (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  580860048
cette plume, ce métier j'avoue, ça sent la perfection ici (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122
j'ai hâte de lire son histoire (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3125262835
bienvenue ici (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2401304177
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:20

bon j'suis pas originale du tout mais j'suis déjà beaucoup trop fan d'angie. (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  580860048 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  580860048
le métier est tellement chouette, ta plume est super fluide et pyper... (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122
j'ai pas de zizi mais je veux bien t'épouser quand même et te faire des enfants. (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1764388070
bienvenue. (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3569472024
Revenir en haut Aller en bas
Ina Altunes

Messages : 512
Identité : LÉA
Avatar : THOMA
Crédits : VERT ALLIGATOR

Âge : 22
Occupation : DEAL
Côté coeur : GAUCHE
Quartier : ORANGE GROVE

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:22

comment elle a l'air d'envoyer du sale ta angie  (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  580860048
bienvenue ici bella  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1775-de-reves-et-de-cendre http://souslesetoiles.forumactif.com/t1860-un-coeur-a-l-amer
- reine des piques -
Rory Raynes

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  133807clubrichou
(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Kd1p
(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Ciut
requiescat in pace:
 


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  TIoHt7ni_o
Messages : 495
Identité : cecefaiblesseabsolue
Avatar : elle fanning
Crédits : queen nox

Âge : nineteen endless fucking years old
Occupation : full time queen (of the underworld)
Côté coeur : addicted to the Night(mare)
Quartier : orange grove

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 13:44

mais comment j'veux un lien avec toi direct non négociable là (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  877492073
ta plume est beaucoup trop cool, elle est grave taillée pour le personnage
cette meuf t'as déjà trop envie que ça soit ta pote (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  877492073
trop hâte d'en lire davantage, je suis full conquise I love you
bienvenue btw (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  106783386

_________________

s'unissent les venins et nous ne faisons qu'un. vérités du sacré, tu me donnes la clef. rien que toi, rien que moi, faits de fièvre et d'ennui. dans la suie on se noie, assoiffés d'interdits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1228-eyelashes-longer-than http://souslesetoiles.forumactif.com/t1681-i-know-there-s-a-special-place-in-hell-reserved-just-for-me-it-s-called-the-throne
Invité
Invité
Anonymous


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyLun 23 Juil - 21:24

j'répète aussi mais,
angie est déjà tellement cool avec ce qu'on lit là (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1178104272
tellement déterminée et mignonne (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122
bienvenue (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2401304177
Revenir en haut Aller en bas
Sid Wheeler

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  250355clubdouceur

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Giphy
Messages : 154
Identité : spf
Avatar : power
Crédits : loudsilence (avatar) vocivious (gif)

Âge : vingt cinq ans, trop jeune pour avoir le coeur mort
Occupation : les mains sales, pourrie par le cambouis et la peinture
Côté coeur : l'coeur déchiré, écrasé, l'absence de battement, le cœur mort
Quartier : ici et la, chez ceux qui voudront bien t’héberger. Surtout pas chez toi.

(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyMar 24 Juil - 1:13

Elle est beaucoup trop canon Pyper (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1764388070
Bienvenue (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  2401304177

_________________
sans toit
Des chants de guerre depuis je compose
Et dans mes airs je te tue en prose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1738-arrache-moi-sid
Invité
Invité
Anonymous


(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  EmptyMar 24 Juil - 2:56

cette perfection, c'est trop douloureux pour mes p'tits yeux (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  3134258483 (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1465298122
bienvenu ici ptit chat (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  1834130212
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty
MessageSujet: Re: (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse    (angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(angie) en monocycle sur la cinquième roue du carrosse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: UN MILLION DE CONSTELLATIONS :: histoire d'un astre :: Validées-
Sauter vers: