FERMETURE DU FORUM

Partagez | 
 

 HEAVYDIRTYSOUL (CASH)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 512
Identité : LÉA
Avatar : THOMA
Crédits : VERT ALLIGATOR

Âge : 22
Occupation : DEAL
Côté coeur : GAUCHE
Quartier : ORANGE GROVE

MessageSujet: HEAVYDIRTYSOUL (CASH)   Lun 30 Juil - 11:49

heavydirtysoul
@cash nichols

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Y a comme un air suspect dans la manière qu'elle a de se déplacer, comme un sentiment d'urgence dans la cadence de ses talons qui claquent contre le bitume – Ina doit se dépêcher et elle le sait. Elle enfonce un peu plus ses mains dans les poches de son sweat, capuche vissée sur le crâne et ses doigts qui ne se desserrent pas de leur emprise. C'est que des sachets cachés dans la doublure de sa veste mais elle s'y accroche comme si c'était tout ce qui lui reste. Objets trop pernicieux pour pouvoir être dévoilés mais aussi trop précieux pour se permettre de les laisser tomber. Parce que c'est un peu compliqué en ce moment ; elle consomme plus qu'elle ne vend puis elle arrive pas à se ravitailler pour un prix décent. Alors c'est son stock qui se consume à petit feu à force de tirer dessus trop fréquemment – et ça, littéralement. Et tandis que la nuit tombe elle se fait ombre parmi les ombres pour laisser le voile obscur de la nuit l'envelopper jusqu'à en disparaître pratiquement. Parce que tout est noir chez elle – de ses habits jusqu'à ses prunelles, de ses pensées jusqu'à ses volontés. À cause de ses affaires qui finissent par la suivre de trop près et les menaces qui se précisent, le danger qui se concrétise. Le cauchemar en devient réalité, ça commence sérieusement à l'étouffer et elle ne sait plus du tout comment faire pour s'en débarrasser.

Alors y a comme un air de déjà-vu quand ses pas la dirigent directement vers le quartier de Night Falls pour s'arrêter à un coin de rue désert près de la salle de boxe, comme un sentiment de déjà-fait quand ses doigts pianotent sur l'écran allumé de son téléphone pour prévenir directement le concerné. Proposer, ou plutôt imposer à Cash de la rejoindre à l'endroit habituel, parce que, d'après elle, "c'est vraiment la merde". Et qu'elle sait pas trop à qui en parler, y a personne à qui le dévoiler, personne avec qui elle oserait. Personne avec qui elle le pourrait réellement. Personne à part lui. Parce qu'avec lui, y a les barrières qui ont sautées depuis bientôt quatre ans – du moins de son côté. Au final depuis bien trop longtemps pour qu'elle puisse encore hésiter à l'appeler. Il avait déjà vu le pire d'elle et avait déjà connu le pire en elle pour s'être confronté à toute la lâcheté et l'insignifiance qui la définissait suite au décès de sa sœur. Et si à présent elle avait eu tendance à penser que cette époque était presque achevée, faut croire que l'Histoire a indéniablement tendance à se répéter. Ici. Et maintenant. A la lueur faiblarde des néons dans cette nuit infinie, ses yeux balayant les rues pavées avec pour seule attente celle qu'il décide de se montrer. Comme une gamine impatiente avec pour seul espoir celui qu'il réussisse à mettre un terme aux tourments qui l'accablaient. Et quand elle reconnaît enfin son visage qui se détache de l'obscurité, elle ne peut s'empêcher de faire un pas en arrière comme pour s'assurer que c'est bien lui, que y a que lui et personne d'autre. Parce qu'elle est angoissée et que ça se lit dans ses traits, ses lèvres qui restent scellées dans un silence lourd de sens. Des secondes qui durent une éternité jusqu'à ce qu'elle décide enfin à le briser. « … c'est la merde. » Comme s'il l'avait pas déjà deviné.

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

© VOCIVUS (IC)



Dernière édition par Ina Altunes le Jeu 16 Aoû - 3:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1775-de-reves-et-de-cendre http://souslesetoiles.forumactif.com/t1860-un-coeur-a-l-amer
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: HEAVYDIRTYSOUL (CASH)   Mer 8 Aoû - 3:06

heavydirtysoul
@ina altunes

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

l’horloge passe minuit dans le plus grand des néants. personne ne s’en rend compte, au vieux bar, tous trop occupés pour ça, lever la tête seulement. cash, c’est pareil. le bruit ambiant l’embrouille, le vieux jukebox l’emporte. il enchaîne les bières depuis le début de la soirée mais c’est pas la mélancolie qui l’accompagne ce soir. trop d’idées noires mises au placard, il profite d’un peu de compagnie pour une fois, trop rare ces derniers temps. il en a bien besoin. peut-être comme eux tous. il les connaît bien maintenant, ces âmes qui se sont emmêlées à la sienne sans trop qu’il ne sache comment. ça a démarré comme ça, tommy et lui, des années d’amitié et de vieux travers. et puis le reste s’est un peu greffé à la bande sans qu’ils ne remarquent quoi que ce soit. jackie toujours dans les parages, trop jeune pour fourrer son nez dans des affaires pareilles, et tanja et son âme de glace qu’il ne parvient toujours pas à déceler. s’ils sont là c’est pour une raison précise qu’ils gardent muette, qu’ils oublient aux travers de bons rires et de vieilles plaisanteries qui font grogner tommy. cash se laisse presque aller à rire lui aussi, la déconne facile, le rictus taquin jamais très loin. c’est la sonnerie de son téléphone qui l’extirpe de leur cocon, un nom qu’il n’aperçoit que quand il y a des soucis. les sourcils froncés et cash sait déjà ce qui l’attend, à quelques rues d’ici déjà. plongé à nouveau dans le chaos récent de son existence, il recule jamais devant ina pourtant. souvenirs du passé qu’ils n’ont peut-être jamais enterrés, incapable de se convenir c’est à ça qu’ils en sont restés désormais. un fil rouge dans le noir, une ligne à suivre quand plus rien ne va. nerveux, déjà, en se souvenant de ce dont il a dû s’occuper y a des années déjà, craignant que les démons ne refassent surface. il brûle une roulée en quelques secondes seulement, le pas rapide dans les rues fraîches de night falls. et il a aucun mal à la reconnaître, à la lumière des réverbères, la seule silhouette menue à une heure pareille dans les rues sombres. il souffle les dernières taffes de son mégot, l’inspecte presque sévèrement du regard, une habitude qu’il a prise à vouloir se montrer trop protecteur envers elle. lassé de toutes les années qu’il a passé à lui éviter les emmerdes, il pourra jamais décrocher pourtant. comme une dose de crack qu’il viendrait chercher là, un addict qui ne pourrait pas s’en passer. il vient encore et encore, peu regardant de la façon dont les choses se sont terminées y a des années de ça. ou peut-être justement parce que ça c’est terminé, l’esprit incompréhensible de cash renferme encore bien trop d’énigmes. l’important est qu’il soit là, roc à peine tangible, voulant délester ina des mêmes emmerdes qu’il prend trop de plaisir à se créer pour lui-même. « dans quelle merde tu t’es encore fourrée ? » curieux peut-être, tendu sans aucun doute. parce qu’il la connaît, quoi qu’ils en disent. elle ne lui demanderait pas de venir jusqu’ici si ce n’était pas important. elle irait directement chez lui, comme elle l’a fait si souvent. et la lueur du réverbère dévoile les traits tirés, le visage fatigué, les yeux pochés, tous ces trucs qu’il remarque que parce qu’il est inquiet, qu’il est lassé, tous ces trucs qui le rendent furieux bien malgré lui parce qu’ils ont déjà vécu cette situation cent fois. ah, ina, qu’est-ce qui tourne pas rond chez toi ?

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

© VOCIVUS (IC)

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 512
Identité : LÉA
Avatar : THOMA
Crédits : VERT ALLIGATOR

Âge : 22
Occupation : DEAL
Côté coeur : GAUCHE
Quartier : ORANGE GROVE

MessageSujet: Re: HEAVYDIRTYSOUL (CASH)   Dim 19 Aoû - 4:41

heavydirtysoul
@cash nichols

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Sa mâchoire carrée qui perce l'obscurité, son air nerveux, ses yeux ombrageux. Le regard insistant, dérangeant, celui qui la percute de tous les côtés et qui la bouscule avec trop de facilité parce que ça y est, elle sait qu'il sait. Qu'il a compris que tout va recommencer aussi soudainement que ça s'est arrêté, qu'il sait désormais que rien ne pourra plus les détacher. Malgré les quelques tentatives, elles restent trop vite avortées, tout revient trop rapidement pour qu'elle puisse s'en éloigner réellement. Les nuits blanches aux travers des nuits noires, les jours sans soleil et à travers eux le peu d'espoir. Et c'est lui son port d'attache quand l'océan devient trop déchainé, la bouée sur laquelle se reposer quand la vague est prête à la submerger, quand elle doit nager à contre-courant pour pas se laisser emporter. Elle a le regard vitreux mouillé de ces quelques larmes qu'elle ne veut pas laisser s'échapper mais qui rappelle à celui qui se tient en face d'elle la putain d'gamine qu'elle est – celle qui lance trop d'appels à l'aide parce qu'elle arrive décidément pas à se gérer. « C'est… c'est pas à cause de moi, c'est un mec, à qui j'vends. Il devient intenable, du genre vraiment inarrêtable. » Elle décale l'encolure de son sweat pour dévoiler les hématomes violacés qui marquent la chair de son cou comme témoins d'une violence passée. Les explications elle préfère les taire, la vente et l'agression qu'elle décide de ne pas détailler, ces sévices qu'elle voudrait oublier. Mais c'est les maux comme fardeau qu'elle doit porter pour avoir trop souvent joué l'oiseau de nuit – sauf que ses ailes sont maintenant de plomb et il arrive plus à s'envoler, tout juste bon à s'faire bouffer. Alors elle reprend ses anciennes manies, l'habitude d'une compagnie qu'elle venait chercher quand elle sentait le besoin de se recentrer, et ça vient prouver qu'elle reste la gosse aux blessures mal pansées, qu'elle est toujours cette gosse qui n'arrive ni à grandir ni à avancer. « J'ai encore des trucs pour lui, j'suis censée le rejoindre dans quelques heures mais… j'veux pas. J'veux pas y aller. J'veux pas y retourner. » Dans ses prunelles l'angoisse qu'elle ne prend pas la peine de dissimuler, parce qu'y retourner c'est l'assurance d'en ressortir encore plus mortifiée, y retourner c'est la promesse de ne pas réussir à s'en échapper. Et à revivre cette scène cent fois, elle se demande toujours comment elle a réussi à s'enfuir à ce moment, elle se revoit courir comme une dératée jusqu'à l'appartement. « Sauf que j'ai besoin d'sa thune. J'ai toujours une part de loyer à payer, faut pas qu'mes colocs se doutent de quelque chose, faut qu'ils soient au courant de rien et qu'ils continuent de penser que j'ai cet argent comme une gamine normale grâce à une p'tite vie bien rangée, tu comprends ? » Et elle parle comme si elle était déjà au fond du trou, elle parle de cette existence paisible qu'elle ne pourra plus qu'effleurer dans ses rêves les plus fous, de toutes ces choses qu'elle ne pourra plus jamais avoir et qui se gravent en tant que souvenirs douloureux dans sa mémoire.

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

© VOCIVUS (IC)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1775-de-reves-et-de-cendre http://souslesetoiles.forumactif.com/t1860-un-coeur-a-l-amer
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: HEAVYDIRTYSOUL (CASH)   

Revenir en haut Aller en bas
 
HEAVYDIRTYSOUL (CASH)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls-
Sauter vers: