Bienvenue petite étoile Tu songes à te joindre à nous ? Pense à privilégier les groupes rigel et stella, car comme les étoiles filantes, ils se font beaucoup trop rares.


Partagez | 
 

 desiderata (ismael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
team pomme d'amour
team pomme d'amour
avatar



Messages : 156
Multicomptes : ike, le gendre idéal
Identité : alma
Avatar : nadir bb
Crédits : balaclava (a)

Points : 163
Âge : dis moi quel âge j'ai, je serais qui tu veux.
Occupation : serveuse de pacotille au roaring lion
Côté coeur : je t'aime et je mens.
Quartier : ça. là. chez maman et ses amants.

MessageSujet: desiderata (ismael)   Mar 23 Jan - 10:05

Du bruit et son silence. Deva, du bout des lèvres, envoie ses sourires. Maladroits, aguicheurs. A scruter d'un regard à peine discret les visages qui s'amassent, une cible, son rêve. N'importe qui pour façonner son idéal, coin de paradis inventé dont elle cherche la pièce maîtresse. Solitaire lassée par le vide. Elle ouvre grand les bras et danse au rythme des basses, en attendant qu'on l'enlace. Que quelqu'un se dévoue pour être son nouveau tout. les doigts s'agitent, ils tentent d'attraper du vide, se referment pour emprisonner des particules de rien. A l'image de sa vie, c'est un ballet pathétique, des ombres qui se frottent un instant à elle pour mieux s'en aller. Elle a juste le temps de s'y accrocher, d'espérer très fort avant qu'ils ne s'éloignent. Et elle a eu le temps de tous les aimer, de tous les rêver. Elle sourit, mélancolique d'un temps (il y a quelques secondes) ou on l'aimait (sans la voir) et ça lui suffit, toujours. elle aime pour deux, deva, pour trois, pour dix. Ils l'oublieront et elle se souviendra. Et elle continuera de croire que ça lui convient comme ça, des amours fous, des amours faux, qui disparaissent d'un clignement d'yeux. Ils ne reviendront jamais, à moins qu'elle les attrapent, qu'elle leur tourne autour comme un papillon autour d'une lueur. Pas le temps d'y réfléchir pourtant, attirée déjà par une autre lumière, deva comme un insecte qui suit l'éclat d'onyx. Un sourire qui s'étire, trop franc, trop faux. Heureuse de retrouver un de ceux qu'elle aime tant. Qui l'aime tant. Qu'elle rêve autant. Elle trouble la tranquillité comme si elle avait tout les droits, éclate la bulle de laquelle elle ne faisait pas partie. Elle s'impose, deva, d'un sourire innocent on la croirait naïve, on lui pardonnerait presque d'être aussi stupide parfois. quand on la connaît pas. mais ismael il sait, il connaît sa folie, son fond, sa forme. Il touche toujours les limites, jusqu'à faire céder la digue, faire pleurer la fille. La regarder s'en aller, pour attendre qu'elle revienne. elle revient toujours, deva boomerang amoureux. Et elle reviendrait pas s'il l'aimait pas, c'est ce qu'elle veut croire. Elle s'inventerait presque les effluves qu'elle sent parfois, odeur de son amour qui lui fait retrouver le chemin. Toutes les inventions sont bonnes pour justifier l'improbable. Ses pas qui reviennent à lui, encore une fois. sans doute pas la dernière. « tu te cachais ? ça faisait longtemps. » elle s'enroule contre lui, ivre de rêve, de mots chuchotés à son oreille, elle se fondrait dans son corps si elle pouvait, même en le sentant si hostile. C'est l'euphorie des retrouvailles. Elle entrevoit dans la mâchoire crispé toute les émotions réprimées. Les poings serrés qui se retiennent de glisser dans ses cheveux. Des signes mal interprétés qui alimentent ses rêves de gamine stupide, amour inventé. Un amour qu'elle ressent chaque fois qu'elle le croise, qui se rappelle à elle à chaque hématome. Un amour qu'elle oublie quand il ne reste aucune trace de lui, qu'elle remplace par un autre jusqu'à le retrouver. le réinventer « c'est sûrement le destin. » et elle sourit, de ces faux sourires empreints de la douceur carnassière qui la caractérise, voudrait frôler du bout des lèvres les siennes, pourvu qu'il tourne la tête. Elle attend l'instant, le signe (faux) qu'elle interprétera (mal) pour s'embourber un peu plus dans les sables mouvants des amours chimériques.

_________________
petite fille majeure,
elle se perd en dansant au milieu de ses baisers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t441-des-etoiles-dans-la-me http://souslesetoiles.forumactif.com/t48-arcane-sans-nom-ike-deva
 
desiderata (ismael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: fair haven-
Sauter vers: