Bienvenue petite étoile Tu songes à te joindre à nous ? Pense à privilégier les groupes rigel et stella, car comme les étoiles filantes, ils se font beaucoup trop rares.


Partagez | 
 

 soon we'll be found (deva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
team pomme d'amour
team pomme d'amour
avatar



Now there's so many thoughts goin' through my brain,
And now I'm takin' these shots like it's Novocaine

Messages : 148
Identité : spurry
Avatar : gregg sulkin
Crédits : twister

Points : 246
Âge : 24
Occupation : co-owner of the roaring lion since his mom's death
Côté coeur : Please raise your hand if you have ever felt personally victimised by Gemma de Salm.
Quartier : the one where broken souls go and lie under the lost stars

MessageSujet: soon we'll be found (deva)   Ven 9 Fév - 8:36

Repos forcé. Le bandage le serre un peu trop fort mais il arrive quand même à se lever et à se hisser sur la pointe des pieds pour compter les bouteilles de Tequila Mix qui trônent sur l'étagère, en train de prendre la poussière. Il sait qu'être raisonnable inclurait de rester chez lui, juste en haut du bar, le temps de se remettre mais il préfère bosser. Ne pas bosser ça serait penser. Et il ne peut pas se permettre de penser à moins de devenir fou. Son cerveau parasité avait besoin de mains avec lesquelles s'occuper. Même avec son fils blessé, Stavros ne travaillait pas pour autant. Il avait quasi-définitivement déserté le bar. Il mettait son nez dans les comptes de temps en temps, histoire de laisser sa petite aura de boss plâner au dessus du comptoir mais même la clientèle avait bien compris que maintenant, le maître des lieux c'était lui. Après le coup de couteau, y a déjà deux semaines. le Roaring avait fermé trois jours avant de rouvrir. Nikos avait halluciné lorsqu'ils avaient vu des dizaines de clients venir prendre de ses nouvelles. La nouvelle avait vite tourné à Night Falls et les témoignages de sympathie avaient affluer, aussi nombreux qu'inattendus. Parfois sous la forme de billets de 100$, parfois sous la forme de morphine ou autres calmants. Tout ça obtenu illégalement, Nikos s'en doutait, mais il avait tout accepté, ému que les gros loosers qu'il servait ici aient autant de considération pour le grec qui remplissait leurs verres. Comme quoi, parfois ça venait de là où on s'y attendait le moins. Le fait est que depuis, c'était plutôt bon enfant au Roaring Lion. L'épisode du coup de couteau semblait avoir calmer tout le monde, Nikos n'était pas dupe. C'était souvent le cas à chaque fois qu'il y avait une bagarre puis tôt ou tard les choses repartaient en couille, parce que c'était le propre de l'Homme que de tout saloper. Il ne pouvait pas contenir sa connerie bien longtemps. Alors Nikos profite de cette accalmie, et surtout de sa condition pour faire des trucs qu'il faisait jamais avant. Il créé une page Facebook pour le bar, s’impressionne du nombre de likes qu'il récolte en quelques jours. Fait l'inventaire, assis sur une chaise du bar. Deva de l'autre côté en train de servir les clients, il l'entend plus trop d'ailleurs. C'est étrange. Généralement quand Deva est là, on l'entend. Il tend l'oreille. Toujours rien. Il pousse un soupir puis sort de la réserve, marche jusqu'au bar. Elle est bien là, penchée par dessus le comptoir, les yeux dans les yeux avec un client plus intéressé par la serveuse que par son verre qu'il manque presque de renverser tant il est subjugué. Deva, y'a pas qu'un seul client au comptoir. Un groupe de trois mecs attend aussi, l'un a l'air agacé mais les deux autres en profitent également pour la mater. Voilà pourquoi il avait demandé plusieurs fois à son père de la recadrer, Deva semblait avoir un véritable attrait pour tout ce qu'il y avait un appareil trois pièces entre les jambes. Mais pas le genre d'attrait caractéristique d'une nymphomaniac. Plus de celle d'une petite fille avec des daddy's issues. Il se glisse derrière elle et la tire un peu par le bras pour que leur conversation soit hors de portée du client qui lui adresse un regard noir, que Nikos lui rend bien volontiers. Ca sert à rien de me regarder comme ça, elle est payée pour te servir, pas pour te distraire. Si tu veux te rincer l'oeil, t'as qu'à aller au Sinner. Aucun coup de couteau ne l'intimiderait assez pour l'empêcher de gérer son bar comme il l'entendait. Il se retourne vers Deva, qui semble pas franchement contente de cette interruption. T'es vraiment la pire, je me casse vingt minutes et je te retrouve à deux doigt de t'enfuir avec un client. C'est un gros con qui frappe sa femme, lâche l'affaire. Il dit vrai, Hunter Wells est le genre de vermine dont Nikos se passerait bien dans son bar mais il continue de revenir malgré ses multiples avertissements, et évidemment son père l'a à la bonne, ce qui empêche Nikos de bannir ce taré de son bar à tout jamais.

_________________
❝ She cut too deep,
now she left me scarred ❞

Never caught a feelin' this hard, harder than the liquor I pour. Tell me you don't want me no more but I can't let go. Everybody told me so, feelin' like I sold my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
team pomme d'amour
team pomme d'amour
avatar



Messages : 156
Multicomptes : ike, le gendre idéal
Identité : alma
Avatar : nadir bb
Crédits : balaclava (a)

Points : 163
Âge : dis moi quel âge j'ai, je serais qui tu veux.
Occupation : serveuse de pacotille au roaring lion
Côté coeur : je t'aime et je mens.
Quartier : ça. là. chez maman et ses amants.

MessageSujet: Re: soon we'll be found (deva)   Mar 13 Fév - 13:50

Elle pourrait nettoyer le bar, ranger les bouteilles, resservir le type sur le tabouret d'à côté avant qu'il prenne la peine de le demander, trouver un truc à faire, quelque chose de productif. Elle pourrait mais non, elle est occupée deva, penchée sur son comptoir, a plonger dans les yeux vitreux d'un habitué, sourire aux lèvres, gamine candide. Lolita en puissance. Elle bat des cils comme une idiote, il draguerait sûrement n'importe qui pourvu qu'elle ai des seins mais ce soir, c'est elle. Ce soir on la voit, on la remarque. Obnubilé par l'attention qu'on lui porte elle oublie qu'elle travaille, que ce type n'est même pas attirant et que de toute façon, l'alliance a son doigt le rend pas vraiment libre. tout ça c'est du vent, coup de pied sur un château de carte et d'un sourire deva construit un nouveau rêve à base d'amour inventé, qu'elle oubliera déjà à la fin de son service. Il est pas réel, le client, c'est une chimère qui comble le vide le temps d'une soirée, qu'elle touchera pas sans doute, qui s'évanouira avant le levé du jour parce qu'il ne compte pas vraiment. C'est juste une occupation, intérêt faussement titillé, qui masque simplement le besoin de se faire remarquer. Si elle travaillait pas, sans doute qu'elle aurait fait semblant de pas entendre nikos qui l'interpelle comme une petite fille prise en faute. Regard noir qui atteint pas sa cible, elle est pas douée pour l'intimidation deva, les yeux vite levés au ciel, rébellion puérile comme ces ados qui se cherche encore, presque femme mais pas assez mature. C'est l'air boudeur quand elle prépare se redresse du comptoir, oeillade à son client favoris qui a le mérite de s'intéresser à elle. Et c'est difficilement qu'elle réprime un soupir quand il l'entraîne à l'écart, son affection pour nikos s'arrête là ou celle d'un autre commence, certains jours il pèse lourd dans la balance mais souvent, trop loin d'elle, il ressemble à un but inatteignable. Et deva, elle est papillon de nuit, attiré vers les lumières qui s'éclairent que pour la faire venir. Nikos il est différent, il brille jamais pour elle, elle doit le trouver à l'aveuglette dans l'obscurité, forcer le destin pour tomber sur lui. « je les servais les autres, j'te jure. Fais pas fuir ta clientèle. » ou la sienne, elle sait pas trop. Bras croisé sur sa poitrine, elle ronchonne comme une gamine, elle est pas si stupide dev, elle sait bien que l'oeil vitreux des piliers de bar est pas sain, que y aura pas d'amoureux transi accoudé au bar pour lui chanter la sérénade. Elle a pas besoin qu'on l'aime, elle façonnera l'amour elle-même, elle verra sans problème la douceur dans les effluves d'une haleine alcoolisée, une caresse dans un regard libidineux qui en ferait vomir d'autres. Si tout est question de point de vue, deva voit le monde à travers ses fantasmes, elle inventerait des contes de fées sur des faits divers. « on faisait que discuter, il est gentil avec moi. » elle hausse les épaules comme si ça justifiait tout, des hématomes sur sa femme, quelle importance si a elle il lui sourit ? Des propos enivrés qui n'ont aucun sens, c'est pas si grave puisqu'il le dit quand même. pas comme toi, elle voudrait dire. Pourtant il est pas méchant nikos, plutôt bon patron, du genre à te laisser partir une heure plus tôt si t'as besoin. Dommage que deva, elle ai jamais besoin de ça, dommage qu'elle préfère son amitié, celle qu'elle grappille de force un peu plus chaque jour, dommage que certains jours, ils fassent trois pas en arrière. « tu devais pas te reposer ? je gère moi. tu devrais être chez toi en train de récupérer. » grosse part d'inquiétude venue d'une amitié qu'elle a presque inventée, d'un besoin de pas le contrarié, autant par son statut de patron que parce qu'elle l'apprécie, parce qu'elle aime pas le regard ennuyé qu'il pose sur elle. et une part, plus petite venue de son envie de retourner vite au comptoir, parce qu'après tout, hunter avait pas fini de se perdre dans son décolleté.

_________________
petite fille majeure,
elle se perd en dansant au milieu de ses baisers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t441-des-etoiles-dans-la-me http://souslesetoiles.forumactif.com/t48-arcane-sans-nom-ike-deva
team pomme d'amour
team pomme d'amour
avatar



Now there's so many thoughts goin' through my brain,
And now I'm takin' these shots like it's Novocaine

Messages : 148
Identité : spurry
Avatar : gregg sulkin
Crédits : twister

Points : 246
Âge : 24
Occupation : co-owner of the roaring lion since his mom's death
Côté coeur : Please raise your hand if you have ever felt personally victimised by Gemma de Salm.
Quartier : the one where broken souls go and lie under the lost stars

MessageSujet: Re: soon we'll be found (deva)   Mer 14 Fév - 6:55

Elle pose sur lui ses yeux de biche et sans doute que si son coeur n'était pas réduit à un petit tas de poussière ça lui aurait fait quelque chose dans le bas du ventre. Sauf que non. Depuis qu'une tempête rousse régissait sa vie, ses sentiments ne semblaient même plus être les siens. Lascive la Deva, totalement permissive et jamais très loin des ennuis. Elle a le goût des espoirs déçus et des textos laissés en lu et c'est ce qui lui donne cette douceur qui cloue Nikos au mur, l'empêche de la virer ou de l'engueuler. Il soupire encore, ponctuation de chacune de ses conversations avec la belle brune car ils ne parlent définitivement pas la même langue. Elle prétexte la gentillesse de Wells comme excuse à son manque de conscience professionnelle et Nikos se demande un instant si il ne devrait pas missionner Nejma pour lui donner des cours. En soit, Deva est là depuis beaucoup plus longtemps, elle connait les codes, elle serait capable de tenir le bar une journée entière non stop si elle n'avait pas une obsession malsaine pour l'attention. Il savait en tout cas que son abruti de père lui ferait assez confiance pour lui donner les clés, Nikos pourtant émettait une réserve. Deva était attachante, il supposait, mais elle avait ce petit truc qu'il ne parvenait pas à identifier et qui le faisait parfois un peu flipper. C'est toi qui fait fuir la clientèle à assoiffer tous les clients sous prétexte qu'un seul d'entre eux t'a adressé la parole sans faire de faute de syntaxe. Il n'est pas énervé, au contraire, il dit ça d'un ton neutre, il reste factuel parce qu'il sait que s'énerver ne sert à rien avec Deva, déjà parce que lui n'était pas le genre de personne qui hausse le ton ou monte dans les tours, ça c'était le truc de son père, mais surtout parce qu'il a horreur des éclats de voix injustifiés. Il est gentil avec toi et quand il aura fini de se bourrer la gueule il va aller refaire le portrait à sa femme. Son aversion pour Wells était sans fin, peut-être parce que son père lui-même avait déjà eu la main lourde sur lui et sa mère jusqu'à ce qu'il soit en âge d'être assez grand et fort pour pouvoir répliquer. Quoiqu'il en soit, même si Nikos n'était pas du genre à se mêler de la vie de ses employés il se sentait un peu obligé de mettre Deva en garde. Il avait le sentiment qu'elle était assez naïve pour s'acoquiner avec les mauvais garçons, et même si quelques échanges au bar ne garantissaient pas que ça irait plus loin il préférait prévenir que guérir. Il n'avait pas envie qu'un énième scandale éclabousse le Roaring Lion avec une tentative de viol ou un truc dans le genre. Le coup de couteau qu'il s'était pris avait suffit déjà à faire les choux gras de la presse locale alors que ce n'était qu'une simple bagarre entre petits voyous de Night Falls qui avaient décidé de faire un concours de pénis à côté de la table de billard.  Comment tu veux que je me repose avec toi ? De toute façon, Nejma arrive dans 10 minutes, tu vas venir faire l'inventaire avec moi que je t'ai à l'oeil. Ton grand pote Stavros se fait rare en ce moment et d'habitude on faisait ça à deux pour aller plus vite, comme tu l'aimes tant c'est toi qui va le remplacer. Stavros adorait Deva, c'était un fait. Nikos connaissait assez son père pour savoir qu'il l'avait embauché pour son physique, Deva avait une beauté particulière mais surtout indéniable. La façon dont son père se comportait avec elle était sans équivoque même si il n'était pas assez con pour lui faire du rentre-dedans, il pensait sûrement que sur un malentendu ça pourrait marcher. Mais ça c'était pas son problème, c'était le problème de Deva. Nikos se doutait bien que depuis que son paternel se faisait plus rare au bar Deva était un peu désorientée. Stavros et elle étaient quasiment complices, son gros tas de muscles de père ne riait jamais autant qu'en sa présence ce qui provoquait une grimace de dégoût chez Nikos de manière quasi-systématique quand ce n'était pas sa mâchoire qui se contractait inconsciemment. J'espère que tu sais compter parce qu'on va faire que ça. Si on est assez efficace, on s'ouvrira une bouteille pour fêter ça. En réalité, efficace ou pas, il allait s'ouvrir une putain de bouteille de Jack pour fêter ça dans tous les cas. Il avait besoin de force en ce moment, pour oublier mais surtout subsister. Il n'avait aucune nouvelle de sa part, elle s'était une fois de plus évanouie dans les airs et le whisky saveur miel était le seul truc qu'il gardait de réel.

_________________
❝ She cut too deep,
now she left me scarred ❞

Never caught a feelin' this hard, harder than the liquor I pour. Tell me you don't want me no more but I can't let go. Everybody told me so, feelin' like I sold my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
team pomme d'amour
team pomme d'amour
avatar



Messages : 156
Multicomptes : ike, le gendre idéal
Identité : alma
Avatar : nadir bb
Crédits : balaclava (a)

Points : 163
Âge : dis moi quel âge j'ai, je serais qui tu veux.
Occupation : serveuse de pacotille au roaring lion
Côté coeur : je t'aime et je mens.
Quartier : ça. là. chez maman et ses amants.

MessageSujet: Re: soon we'll be found (deva)   Ven 16 Fév - 8:52

Elle grince des dents, se balance d'un pied à l'autre, les bras croisés sur la poitrine. Gamine gênée qui tente de jouer les femmes impassibles. Demi échec. Elle se dit qu'il fait pas exprès nikos, qu'il doit faire ça pour être gentil, qu'il comprend pas vraiment qu'elle aime ça. Pire : elle a l'impression d'en avoir besoin, autant que l'air pour respirer, que l'eau pour s'hydrater. C'est viscéral, tout dans ses tripes hurlent pour qu'on la remarque et quand – enfin – ça se produit, elle s'accroche avec tout le poids de ses espoirs, suspendu aux lèvres qui lui parlent, aux yeux qui la voient. Des secondes volées à la réalité qui lui laisse le temps d'emmagasiner ses rêves jusqu'au prochain qui la verra. Et si c'est un pauvre type accroc a l'alcool et a la violence, deva s'en soucie pas vraiment. Elle aimerait n'importe qui pourvu qu'elle y voit quelque chose de beau. Sans doute parce qu'elle y connaît rien, à l'amour. « j'y peux rien s'ils veulent discuter, je vais pas leur tourner le dos c'est pas professionnel. Puis ça me fait de sacré pourboires, je lui rends jamais la monnaie. » condescendance un peu fébrile, elle a trop de respect pour nikos pour réellement s'énerver, trop de fierté pour rien dire. Sans être l'employé du mois  - nejma et adam sont sans aucun doute de bien meilleurs candidats – elle a jamais fait d'écart. Sauf peut-être ces soir ou elle se permet de boire un verre alors qu'elle est derrière le bar. Ce que, elle espère, nikos a jamais remarqué. Stavros était du genre à trinqué avec elle ou à lancer un clin d'oeil de connivence, c'était facile. Tout était facile avec le père, elle se sentait presque reine. Et sans doute qu'elle a tendance a oublier que le regard que nikos porte sur elle n'est certainement pas le même que son père. « il rentrerait peut-être pas ivre s'il était pas autorisé a venir ici tout les soirs, moi je fais que lui parler, rien de plus. » elle affiche une grimace ennuyée, c'est facile de parler a hunter, d'écouter ses paroles enivrées et ses pupilles dillatées qui lorgnent sur son décolleté, c'est facile d'oublier, dans ces moments-là, qu'il a une femme, qu'il la traite mal. Et c'est sans doute un sentiment de culpabilité qui lui tord le ventre, juste là, à chercher des excuses pour un homme qui bat sa femme. Elle a pas envie d'ouvrir les yeux, deva. Elle vit dans son monde brodés de rêve là ou nikos souffle dessus comme de la poudre de fée pour faire apparaître la réalité. Mais ce ne sont pas ses sarcasmes qui lui couperont la voix, elle a fini par s'y habitué, bien plus qu'à cette distance qu'il instaure que stavros comblait, lui. S'il n'accepte de communiquer qu'avec cette ironie dérangeante qui la renvoie au rang de gamine intenable, elle s'en accommodera. Jamais difficile pour les relations humaines, presque trop facile. « il va bien ? » son sourire s'élargit à la mention du patron, si elle a jamais compris la tension qui crépitait entre le père et son fils elle a toujours eu bien plus de facilité à obtenir l'intérêt de stavros que de nikos, il avait cette façon de toujours la voir, même quand elle essayait pas de se faire remarquer, la sensation d'être importante ici alors qu'elle n'était pas grand chose. Stavros était accessible, sans doute parce qu'il le voulait bien. Nikos, lui, il n'est pas comme ça, il recherche pas la compagnie féminine comme son père, il jette jamais un œil sur deva autrement que pour surveiller son travail, ne laisse pas les heures s'étirer pour discuter avec elle. Là ou Stavros était palpable avec facilité, suffisait de tendre les doigts, toucher nikos relève d'une course de longue haleine ou on risque souvent de finir essouffler avant même d'avoir parcouru la moitié du chemin. Pourtant si elle se soucie du paternel, c'est pas pour autant qu'il lui manque. Il fait partie de ses personnes qu'elle a idéalisé le temps qu'elle les cotoyait, modeler leurs comportements pour l'imaginer merveilleux. Puis oublier sitôt qu'il a disparu. Elle se le remémore seulement quand elle entend son nom, ou quand ses tripes se tordent lorsqu'elle cherche vers nikos la relation qu'elle a perdue, sans jamais parvenir à la retrouver. « comme tu voudras patron » elle tord le mot avec trop d'ironie, le suit en traînant des pieds jusqu'à la réserve, non sans un coup d'oeil à hunter, elle peut pas s'en empêcher, sourire contrit et haussement d'épaule. Il est sans doute trop embrumé par l'alcool pour se rappeler qu'elle l'a abandonné, il reviendra la prochaine fois, ils recommenceront, elle réinventera et il s'en ira encore. frapper sa femme, y a les mots de nikos en échos dans son crâne qui lui arrache une grimace. Elle sent déjà sa voix qui va résonner chaque fois qu'il viendra se rasseoir au bar, gâcher son jeu du soir. Alors elle tente de noyer ses pensées à coup de chiffre, elle compte avec son air boudeur d'enfant, évitant sciemment de l'approcher, même de parler. un, deux, trois. frapper sa femme. quatre, cinq, six. alcoolique. « j'suis désolée d'accord ? Il était gentil avec moi, il avait toujours un verre, je pensais pas que ça posait problème. Et j'ai compris que ça te plaisais pas mais tu devrais te concentrer sur toi, en ce moment. C'est plus important. » elle a pas décollé le nez des étagères, continue l'inventaire même si elle a perdu le compte. Y a rien qui la fasse frissonner plus que de sentir qu'elle dérange, de sentir l'hostilité qui plane dans l'air. Observer la mâchoire contractée de nikos sans savoir s'il souffre ou s'il est en colère. « me fais pas la gueule. » murmure d'enfant gênée, prise en faute. Elle tripote les bouteilles comme si ça pouvait lui donner une contenance. Y a un air d'égoïsme qui flotte dans l'air, pour le laisser se soucier d'elle plutôt que de s'occuper de lui, pour chercher son pardon juste parce qu'elle supporte mal de se sentir abandonnée.

_________________
petite fille majeure,
elle se perd en dansant au milieu de ses baisers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t441-des-etoiles-dans-la-me http://souslesetoiles.forumactif.com/t48-arcane-sans-nom-ike-deva
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: soon we'll be found (deva)   

Revenir en haut Aller en bas
 
soon we'll be found (deva)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls :: Roaring Lion-
Sauter vers: