FERMETURE DU FORUM

Partagez
 

 cri des loups (d.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Harper

cri des loups (d.) Uev0
cri des loups (d.) Btoh

Messages : 202
Identité : les draps bleus/val.
Avatar : michiel huisman.
Crédits : ava © killer from a gang.

Âge : trente-huit ans.
Occupation : ancien capitaine de l'us army ; agent de sécurité à temps partiel, père indigne à temps complet.
Côté coeur : arme à gauche ; divorcé depuis des années, nuits bleues et drapeau blanc.
Quartier : harbor springs ; dans une vieille péniche amarrée sur le lac.

cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) EmptyDim 13 Mai - 3:34


(ceux qui se lèvent à l'aube.)
- la tête tournée vers les étoiles -

daniel [ˈdænjəl]. prénom de l'arrière grand-père paternel, évadé du vieux monde. héros oublié, des histoires écrites dans les plis noircis de ses mains noueuses. il a pris sa rouille en héritage, pour un surnom aux saveurs douces-amères. et puis trois lettres, qui dansent aux coins des lèvres, au bout de la langue. dans des soupirs fatigués, de toutes les femmes de sa vie. de toutes celles qu'il a laissées. harper [ˈhɑːpə]. ça se gueule, pour rappeler les chiens. c'est sa seule identité, plus que toute autre. le fils de l'ivrogne, l'enfant sauvage. devant l'autel, ou les hommages. six lettres et l'existence d'un fantôme. de l'honneur inexistant, des oraisons déchues. d'un flambeau d'antan, d'une gloire perdue. / trente-huit ans, 29/02/1980. jeunesse émoussée par le vent et le sable, enfance comme un couteau planté dans la gorge. il avale la fumée et l'alcool, trop vieux et trop usé. il répète des gestes devenus mécaniques, des pieds et des poings, pour tenir la carcasse en vie. anniversaire en dilettante, des années en sous-marin. un petit matin gelé, après les heures fatiguées. / né à crescent heights. les horizons demeurent, malgré les saisons. jamais vraiment parti, jamais vraiment revenu. terre qui s'accroche à son corps, monde qui s'accroche à son coeur. port d'attache de radeaux éperdus. irlandais, hongrois. de vagues histoires, de vagues souvenirs. d'une europe dont on parle comme un mirage trop lointain. terres brûlées et nations perdues. il y a trop de patriotisme dans l'éducation que son géniteur lui a imposé, trop de poids dans chaque étoile, dans chaque rêve déchu. / ancien capitaine de l'us army. tête de meute, chef de file. force tranquille, père de substitution. toujours couvrir ses hommes avant sa peau, quitte à y laisser ses os. déclaré inapte, à la fin des combats. pour une explosion de trop, un tremblement en interne. un regard qui se voile, un rire qui trépasse. des remerciements, une poignée de main. des décorations, pour enterrer les mensonges. les retours en solitaires, les missions échouées. taire un scandale pour en éviter un autre. les hommes contre l'opium. ses paroles sous scellés. officiellement incapable de continuer. des sillons dans la chair, à qui sait regarder. agent de sécurité par intermittence. remplir les estomacs et combler certains vides. celui de ses mains, de ses nerfs à vifs. des dettes qui elles, ne se taisent pas. l'autre côté du fil, du canon et du couteau. vieux frères assassins. des promesses, des confiances. des serments portés à bouts de bras. / père divorcé. il s'est marié parce que c'était ce qu'il croyait nécessaire. pour éviter les ennuis, pour mener la bonne vie. épouser une femme enceinte, et la quitter en amie. peut-être qu'ils n'ont jamais été faits l'un pour l'autre, peut-être qu'il en était ainsi. l'enfant a grandi et sa solitude aussi. une habitude, le vide de ses nuits. quelques formes éphémères, durant certains hivers. sans réel plaisir, sans réelle envie. les mains sur le visage, les yeux fermés trop forts. sexualité floue. il a écouté ce qu'on lui disait à l'église. il a écouté ce que lui disait son père. que les hommes aiment les femmes et qu'il en est ainsi. il a fait de même, c'était réussi. la belle gueule et le sourire charmeur. et des avortements d'attirances dissidentes. c'est devenu une habitude plus qu'une réelle envie. parfois, laisser certaines femmes habiter son lit. parfois, se demander quel goût a la peau des autres. souvent, préférer la solitude et faire taire l'ennui.

1. born and raised : enfant de la terre, père alcoolique, dimanche à l'église, masculinité toxique, patriotisme aveugle, quartier populaire, dérives d'adolescent, rêves inavouables, envie d'ailleurs / 2. short change hero : séquelles psychologiques, silence de survie, nier les évidences, paranoïa doucereuse, habitudes assassines, alcool mauvais, poumons gris, poings liés / 3. devil's backbone : penchant pour la morphine, couverture de trafics, morale en dents de scie, foi bafouée, éducation approximative, honneurs enterrés, médailles dans le placard / 4. eyes closed : tabac froid, feu sauvage, épaules qui roulent, gaufres au diner local, vieille buick en fin de vie, disques rayés, semi-automatique dans le tiroir / 5. memory gospel : cordes grattées, tatouages délavés, veste trop usée, café réchauffé, vieillesse prématurée. / read more.

_________________
tu seras viril, mon kid.


Dernière édition par Daniel Harper le Dim 13 Mai - 5:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1320-a-l-aube-d http://souslesetoiles.forumactif.com/t1337-cri-des-loups-d
Daniel Harper

cri des loups (d.) Uev0
cri des loups (d.) Btoh

Messages : 202
Identité : les draps bleus/val.
Avatar : michiel huisman.
Crédits : ava © killer from a gang.

Âge : trente-huit ans.
Occupation : ancien capitaine de l'us army ; agent de sécurité à temps partiel, père indigne à temps complet.
Côté coeur : arme à gauche ; divorcé depuis des années, nuits bleues et drapeau blanc.
Quartier : harbor springs ; dans une vieille péniche amarrée sur le lac.

cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: Re: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) EmptyDim 13 Mai - 3:35


(dormir dans le paradis blanc.)
- moodboard -



- playlist -

1. rise again - tj stafford / 2. work song - hozier / 3. everybody knows - leonard cohen / 4. say it ain't so, joe - murray head / 5. broken bones - kaleo / 6. el condor pasa - simon and garfunkel / 7. personal jesus - johnny cash / 8. cadillac dust - elliott brood / 9. riverside - agnes obel / 10. gale song - the lumineers / 11. heroes - peter gabriel / 12. blood on my name - the brothers bright / 13. white rabbit - jefferson airplanes / 14. oh death - noah gundersen / 15. beekeeper - keaton henson / 16. i found - amber run / 17. muddy waters - lp / 18. the humbling river - puscifer / 19. werewolf heart - dead man's bones / 20. my body is a cage - arcade fire / 21. kid - eddy de pretto / asylums for the feeling - silent poets.

_________________
tu seras viril, mon kid.


Dernière édition par Daniel Harper le Lun 9 Juil - 9:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1320-a-l-aube-d http://souslesetoiles.forumactif.com/t1337-cri-des-loups-d
Daniel Harper

cri des loups (d.) Uev0
cri des loups (d.) Btoh

Messages : 202
Identité : les draps bleus/val.
Avatar : michiel huisman.
Crédits : ava © killer from a gang.

Âge : trente-huit ans.
Occupation : ancien capitaine de l'us army ; agent de sécurité à temps partiel, père indigne à temps complet.
Côté coeur : arme à gauche ; divorcé depuis des années, nuits bleues et drapeau blanc.
Quartier : harbor springs ; dans une vieille péniche amarrée sur le lac.

cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: Re: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) EmptyDim 13 Mai - 3:35


(elle a les yeux revolver.)

- alma xxx :

on l'a eu, notre bonheur.
il porte peut-être encore leur alliance sur lui.
par habitude, malgré les années.

pour ne pas oublier.
ce matin, en sortant du tribunal.
quand ils se sont assis face à face, table en formica d'un diner banal.

il avait juré de ne pas pleurer.
que c'était pour le mieux, que c'était pour eux.
parce qu'il savait ce qu'il devenait.
parce que ce n'était plus vivable.

qu'il les briserait, avant de s'en croire capable.

elle a embrassé sa tempe.
comme un enfant.

elle a caressé ses boucles absentes.

il fallait laisser les plaies suinter.
cicatriser, pour pouvoir à nouveau se regarder.
des mois lointains, de vieux souvenirs.

leur jeunesse et leurs rêves.
ils n'ont peut-être pas tout raté, puisqu'il y a cette fille.

ils n'ont peut-être pas tout manqué, puisqu'ils se parlent encore.
puisqu'elle s'inquiète parfois.
pour ce vieil ami, celui d'une autre vie.

cet homme qu'elle a connu, il y a longtemps de cela.

puisqu'il se soucie encore.
de celle qui le remet toujours à sa place.
de celle qui s'assoie à ses côtés, les pieds dans le vide.

un verre à la main, même si elle le prévient.
de ces petites choses qui ont décousues les liens.
on n'était pas fait pour ça.

peut-être qu'il avait raison.
peut-être qu'il ne la méritait pas.

-- -- -- -- -- -- -- -- --

- charlie harper :

à ma fille,
charlotte.

la chair de ma chair,
mon souffle et mon sang.

peut-être qu'un jour, tu m'excuseras. tu comprendras. peut-être qu'un jour, je serai vieux.
assez vieux pour avoir tout oublié, de ce qui m'empêche parfois de t'aimer.
avec des rides sur le visage et de l'arthrose aux mains.
et tu m'appelleras encore "papa."

et je te verrai encore comme une enfant.
celle que je n'ai pas vue grandir.


il faudrait avoir les mots, pour tout lui dire à temps.
lui dire combien il l'aime, et combien il a peur.

qu'elle ne s'envole trop vite, qu'elle ne vive déjà trop fort.
qu'elle ne connaisse jamais vraiment les erreurs des hommes de la lignée.

lignée qu'elle a réussi à briser.
plus de garçon en aîné.

et peut-être enfin la mort d'une malédiction.

n'écoute pas ce que les gens te disent.
surtout pas moi, même si j'en rêverai.

et prends exemple sur ta mère.
sauf pour ses choix en amour.

tu seras meilleure que nous.


il a été absent, trop de temps.
trop d'années, comme un mirage.

une figure dans la brume.

et aujourd'hui, il court après.
les secondes, les minutes.
pour se racheter, mériter ce rôle.

sans voir que ses efforts ne servent à rien.

j'ai gardé chaque lettre que tu m'as écrite.
tes dessins maladroits et tes baisers de papier.

il y a toujours la photographie de ton premier souffle dans mon porte-feuille.
avec du sable, de la terre, de la poussière.
décolorée par les larmes et le soleil.


-- -- -- -- -- -- -- -- --

- niki moon :

je n'ai rien à offrir.
elle sourit.

il suffit de se taire, de laisser les mots couler.
alcool après alcool.

elle est si jeune, la fougue et le feu.
le monde à ses pieds.
c'est une enfant.

pourtant son corps danse.
ses lèvres embrassent.
et son sang bruisse.

dors-tu déjà ?
c'est l'insomnie.

les nuits arides.
en solitaire.

crois-tu encore ?
je ne suis rien. bientôt mort.

pleures-tu parfois ?
ça s'entend dans ta voix.

ta voix de femme trop forte.


dérive et désastre.
les silences en absence.

prison jusqu'à l'aube.

celle de ses bras, celle de son corps.
celle de ses draps, celle de ses peurs.

la fille d'un homme.
elle n'appartient à personne.

et sous le vernis, les écailles.
le lavis et les repentis.

de sa silhouette sibylline.
de ses hanches assassines.

fais taire les monstres qui dorment.
chaleur humaine, retour au port.

il faut bercer à l'eau salée les coups de poignards.
ceux qui constellent les dos fatigués.

rincer dans les ruisseaux les paroles trop souvent proférées.
nourrir à nouveau les ventres vides.

du miel et du lait sur la langue.


-- -- -- -- -- -- -- -- --

- rory raynes :

quel est ce jeu, auquel tu joues ?
elle n'a plus l'âge des poupées et de la porcelaine.

et pourtant ses joues rosées lui rappellent encore l'enfance.
ses cris, ses rires, les vieux souvenirs.

cette fille qui a grandi dans le coin de son oeil.
pas encore une adulte, plus vraiment une enfant.

quel est ce jeu, rory ?
tu es la famille, au même titre que ton père, au même titre que les autres.

pourquoi me regardes-tu ainsi, lever de soleil ?
l'insistance de tes prunelles, une enclume pendue à mes ailes.

tu ne comprends donc pas, rory ?
que ces choses sont insensées, insensibles.
je ne fais que veiller, ma fille.


et elle se délecte, sans doute.
de ses épaules nouées et de son regard absent.
de sa présence dans la maison trop grande, à sa merci, complètement.

là pour son bien, là pour les siens.
elle fait danser ses doigts de pianiste sur ses nerfs déjà trop usés.

tu la détruiras, aube.
regarde le chemin que tu empruntes, retourne-toi seulement.
je ne peux plus courir après toi et après elle, depuis longtemps maintenant.

alors pourquoi crois-tu encore qu'il s'agisse d'une bonne idée ?
tu l'entraînes dans ton gouffre, celui que tu ouvres un peu plus chaque jour à mes pieds.

je ne peux pas répondre à tes questions de corbeau.
les cadavres doivent rester sous terre et les squelettes dans la poussière.


sorcière infâme, magicienne et vieille âme.
l'adolescence fait des chiffons des monstres inanimés.

-- -- -- -- -- -- -- -- --

- remie banks :

uc

_________________
tu seras viril, mon kid.


Dernière édition par Daniel Harper le Mar 3 Juil - 6:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1320-a-l-aube-d http://souslesetoiles.forumactif.com/t1337-cri-des-loups-d
Daniel Harper

cri des loups (d.) Uev0
cri des loups (d.) Btoh

Messages : 202
Identité : les draps bleus/val.
Avatar : michiel huisman.
Crédits : ava © killer from a gang.

Âge : trente-huit ans.
Occupation : ancien capitaine de l'us army ; agent de sécurité à temps partiel, père indigne à temps complet.
Côté coeur : arme à gauche ; divorcé depuis des années, nuits bleues et drapeau blanc.
Quartier : harbor springs ; dans une vieille péniche amarrée sur le lac.

cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: Re: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) EmptyDim 13 Mai - 3:35


(il jouait du piano debout.)

- abel raynes (lost) :

vieux frère, est-ce que tu les entends ?
je ne sais plus si tu me ressembles.

si tu sais ce que je sais, si tu ignores ce que je ne peux pas ignorer.
si nous faisons toujours partie du même monde.


la jeunesse fait des bêtes d'enfants en colère.
adolescents perdus dans une ville trop grande pour eux.
prêts à se battre, prêts à en démordre.

des cicatrices, des soirées à la belle étoile.
des ruelles désertes, des danses le long des bars.

une bouteille de whisky pour l'accueillir.
des poings perdus dans le vide.

sens-tu encore le goût de la rouille sur ta langue ?
tu ne manges plus de poussière depuis des années.

te rappelles-tu du ciel trop haut ?
tu ne dors plus sur le sol depuis des années.


lier des familles de bâtards.
se sacrer rois du monde.

le parrain de sa fille.
le frère qu'il n'a jamais eu.

l'inconnu aux mains trop sales, aux dents trop propres.
sourire immaculé et pétrole dans le regard.

il a toujours de la boue à ses pieds, lui.
pour ralentir chacun de ses pas.
pour lester sa carcasse.

fidélité de vieux chiens sauvages.
montrer les crocs, lécher les plaies.

lui trouver une place, malgré les réticences.
la vie des siens entre ses mains nerveuses.

vieux frère, as-tu seulement conscience ?
de nos mensonges éhontés.
de nos corps embaumés.

nos linceuls sont sales de ces choses que l'on ne se dit plus.


_________________
tu seras viril, mon kid.


Dernière édition par Daniel Harper le Mer 16 Mai - 3:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1320-a-l-aube-d http://souslesetoiles.forumactif.com/t1337-cri-des-loups-d
Daniel Harper

cri des loups (d.) Uev0
cri des loups (d.) Btoh

Messages : 202
Identité : les draps bleus/val.
Avatar : michiel huisman.
Crédits : ava © killer from a gang.

Âge : trente-huit ans.
Occupation : ancien capitaine de l'us army ; agent de sécurité à temps partiel, père indigne à temps complet.
Côté coeur : arme à gauche ; divorcé depuis des années, nuits bleues et drapeau blanc.
Quartier : harbor springs ; dans une vieille péniche amarrée sur le lac.

cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: Re: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) EmptyDim 8 Juil - 7:50


(manuel torturé de cette danse exaltée.)

- répertoire rp -

EN COURS :
dompter ft. niki moon (www)
nom du rp ft. personnage (www)
nom du rp ft. personnage (www)

TERMINÉS :
nom du rp ft. personnage (www)
nom du rp ft. personnage (www)
nom du rp ft. personnage (www)

ABANDONNÉS :
à décroisser la lune ft. abel raynes (www)
nom du rp ft. personnage (www)
nom du rp ft. personnage (www)

_________________
tu seras viril, mon kid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1320-a-l-aube-d http://souslesetoiles.forumactif.com/t1337-cri-des-loups-d
Contenu sponsorisé



cri des loups (d.) Empty
MessageSujet: Re: cri des loups (d.)   cri des loups (d.) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
cri des loups (d.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: UN MILLION DE CONSTELLATIONS :: divagations du coeur :: Liens-
Sauter vers: