les rps libres
ajouter.
-- -- -- -- -- -- -- -- --
plus de rp libre pour l'instant, vous gérez !

Partagez | 
 

 dog walk...remie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- dans le bleu de l'absinthe -
avatar

'and what would you say to your younger self?'
growing a beard's quite hard
and whiskey never starts to taste nice.
and you'll make a lot of money, and it's funny
'cause you'll move somewhere sunny and get addicted to drugs
and spend obscene amounts on fucking seeds and beans online.






Messages : 50
Identité : shaan
Avatar : shears²
Crédits : moi-même, profil par @macaulayculkinismybrother & gif de signature par @ggoodlovin

Âge : vingt-et un ans. l'âge légal pour boire, pour vivre et pour aimer.
Occupation : il danse, azur. il danse, court, vole, aime. il s'essoufle entre les corps suants, dégage de l'animosité dans ses gestes. mais il peint, surtout, ange. il peint, il vend, collectionne, comme un adolescent avec des timbres.
Côté coeur : il vague, divague entre les corps. mais il n'aime plus qu'elle, maintenant. unique fleur du bouquet aux effluves enivrantes.
Quartier : même s'il vole un peu partout, east vista c'est le nid.

MessageSujet: dog walk...remie   Ven 22 Juin - 15:03

les pas s'effacent sur le parquet usé, les pas s'envolent comme les vers dans la gorge de la demoiselle assise au bar. azur a pas l'habitude de venir ici. c'est pas si loin de l'appart, à la commissure entre l'est et le sud, poche de sang prête à cracher et tâcher tout le quartier. mais ce soir la petite est de sortie, comme presque tous les soirs, maintenant. parce qu'elle a un nouveau copain, ou une copine, puis ange est un peu paumé entre tous ces coeur qui s'entrelâcent devant ses yeux, sans qu'il trouve son mot à dire, sans que sa soeur ne lui raconte même quoi que ce soit. et même l'autre petit coeur est partie ce soir donner son amour à une autre âme plus féroce, plus méchante et sordide que celle d'azur, mais il ne peux rien y dire ni y faire, parce que ce n'est visiblement pas ses affaires.
et il danse seul, danse qu'il s'emmêle avec les notes de musique, comme si les portées s'enroulaient à ses jambes, se tortillant sur ses côtes, les basses réchauffant ses joues et leur donnant cette couleur rosée, couleur qui avait disparu du visage de la demoiselle adossée au bar, ses bras s'emmêlant avec les toiles d'araîgnées qu'elle semblait avoir tissé elle-même, les liqueurs attisant ses papilles. mais a longue liste de mélanges différents qu'elle avait créé, chacun sur un coup de tête plus effrêné que le dernié. têtue, la petite, assez têtue pour finir la tête contre le métal froid, entourée par tous ces verres vides, paillettes éparpillées, étoiles formant une constellation nocive mais si douce.
et le visage plaqué contre le revêtement en aluminium, y'a azur qui la voit bien. parce que la chanson vient de se finir, et il relève la tête du coup, seulement pour la voir, elle, devant lui, au bord de la mort, peut être au bord de ce qui lui semblerait être une délivrance. paraît que l'alcool coule à flot en enfer.
mais azur, c'est l'ange bleu, puis il peut pas la laisser sombrer comme elle est en train de le faire, parce que ça se fait pas, parce qu'il en a pas envie, et parce qu'elle cache sûrement un petit bout d'étoile tout cassé sous ce survêtement beaucoup trop large pour elle.
et il remet en quelques temps sa veste, puis laisse un billet sur la table, ticket de sortie vers le froid de la soirée qui viendra adoucir sa peau brûlante. et il la soulève presque, ironie du sort, puisque l'ange éternellement célibataire porte l'inconue comme une mariée. puis il lui murmure juste je te ramène, sans même attendre de l'entendre broncher, parce que la petite arrivera pas à rentrer chez elle, parce qu'elle peut pas conduire, ni marcher visiblement.
et il soulève le siège pour en sortir un autre casque, rouge, parce qu'il est à la petite soeur, et puis c'est sa couleur préférée tu sais, mais le casque elle le porte plus trop en ce moment, parce qu'y'a l'autre qui vient la chercher en voiture, voiture par tout, auto dans les rues, et moto solitaire pour azur.
et azur lui enfonce sur le crâne, faisant attention à bien le fermer. et il toque dessus une ou deux fois, j'sais plus trop à vrai dire, puis sourit à la nana qui a l'air de s'endormir à moitié, sourire en coin, prête à monter. et il met le sien, azur, ange, puis s'asseoit devant. et il tourne juste la tête vers elle, comme prêt à s'envoler.
tu montes ?

_________________


"l'âme et le corps, le corps et l'âme : que de mystère là-dedans !" (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1548-i-saw-an-angel-azur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1553-legacy-azur
- mars attack ! -
avatar


Messages : 507
Multicomptes : CLYDE
Identité : MATHILDA
Avatar : EILISH
Crédits : LOLITAES

Âge : SEIZE ANS
Occupation : SERVEUSE AU MCDO
Côté coeur : À LA RECHERCHE DES CŒURS DE PALMIER
Quartier : EAST VISTA

MessageSujet: Re: dog walk...remie   Dim 1 Juil - 14:29


T H E M E
j'ai mis le vieux jogging de rex. c'est quelque chose que je fais depuis qu'il est plus là. je mets ses vêtements et je fais comme il ferait s'il était là. même que des fois, je parle comme lui. je fais comme si j'avais la même voix et j'imite ses mouvements de bras, ses mouvements de tête. je me frise les cheveux pour lui ressembler. mais j'ai juste l'air d'un caniche paumé. le jogging est trop grand pour moi faque j'ai relevé le bas en enroulant le tissus sur lui-même. ça fait des cerceaux autour de mes chevilles blanches. on voit ma peau écorchée parce que chus tombée tout à l'heure. j'ai désinfecté avec une napkin imbibée de whatever cocktail j'étais en train de boire sur mon tabouret bancal. on voit les tâches des flaques d'eau sur mes baskets. on voit les lumières du bar flasher en face de mes yeux composés de brouillons, pis on me voit moi qui tombe. moi je me vois pas. ma joue frappe contre le froid du sol. j'ai les bras en compote et les jambes en compote et la tête empâtée, j'ai pus de force pour me relever. mon ventre fait des gargouillis, il est rempli par les bulles et les shots et les verres de trop qui ressemblent à d'autres verres qui ressemblent à pus rien. je vois et j'entends des pieds s'approcher à travers mes mèches de cheveux bouclés au fer. ça fait un gros bazar et un trop-plein de bruits et d'images. c'est seulement quelqu'un qui passe, pis c'est ensuite quelqu'un qui me prend dans ses bras.

"je te ramène." on est dehors et je m'accroche à ses bras, son cou, ses épaules parce que tout passe très vite. mes cheveux collent à mon front, je frotte ma manche sous mon nez. "tu montes ?" j'étais en train de tanguer sur mes pieds sans le remarquer. il m'avait posée doucement comme s'il avait posé un hibou sur son perchoir. je remarque ses yeux à ce moment-là et je tombe dedans, mais cette fois, je tombe pas pour vrai. je tombe à l'intérieur comme en regardant une peinture dans un musée. je tombe parce que j'en ai envie, là. je tombe dans ma tête et dans la sienne. avec des gestes à demi calculés, je grimpe derrière lui sur sa moto, tout près j'm'accroche, avec plus de force que nécessaire au cas où, les bras enroulés autour de lui. ma tête dans son dos, à l'arrière de son cou.

"tu sens bon..." assez pour me faire oublier l'odeur d'alcool flamboyant du bar. je ferme mes yeux et les verres dans mon ventre montent jusqu'à ma tête. j'écoute les bruits et j'me laisse bercer. je vois les lumières de la nuit derrière mes paupières. des flashs de rouge orangé et du blanc, un peu de bleu venant d'la lune. c'est tout brouillé un peu comme les œufs le matin dans la poêle. c'est brouillé pêle-mêle comme mes doigts que j'entremêle, comme mes cheveux sales et en nœuds. "on va où ?" j'ai l'impression que mon casque va s'envoler et que ma tête va suivre le mouvement.



Dernière édition par Remie Banks le Lun 23 Juil - 14:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1082-crisse-de-folle#17992 http://souslesetoiles.forumactif.com/t1637-decombres-de-vos-dedales-remie-clyde#31226
- dans le bleu de l'absinthe -
avatar

'and what would you say to your younger self?'
growing a beard's quite hard
and whiskey never starts to taste nice.
and you'll make a lot of money, and it's funny
'cause you'll move somewhere sunny and get addicted to drugs
and spend obscene amounts on fucking seeds and beans online.






Messages : 50
Identité : shaan
Avatar : shears²
Crédits : moi-même, profil par @macaulayculkinismybrother & gif de signature par @ggoodlovin

Âge : vingt-et un ans. l'âge légal pour boire, pour vivre et pour aimer.
Occupation : il danse, azur. il danse, court, vole, aime. il s'essoufle entre les corps suants, dégage de l'animosité dans ses gestes. mais il peint, surtout, ange. il peint, il vend, collectionne, comme un adolescent avec des timbres.
Côté coeur : il vague, divague entre les corps. mais il n'aime plus qu'elle, maintenant. unique fleur du bouquet aux effluves enivrantes.
Quartier : même s'il vole un peu partout, east vista c'est le nid.

MessageSujet: Re: dog walk...remie   Lun 2 Juil - 18:05

puis elle monte derrière lui, enfonce presque sa tête dans son dos, la veste en cuir comme trou noir dans lequel elle serait en train de plonger. puis les bras qu’elle serre autour de son torse ressemblent à ceux de crystal, et finalement c’est peut être pour ça qu’il a décidé de l’aider. parce que finalement si c’est une autre petite soeur il faut en prendre soin, petite fleur a besoin d’un câlin. et il a pas encore démarré qu’elle murmure un tu sens bon... qui le fait presque sourire. parce qu’il a dansé, l’ange, et qu’il doit pas sentir si bon que ça. puis la nana est un peu alcoolisée, et c’est peut être, sûrement ça. mais la nana ça devrait être rory. puis ils auraient dû être tous les deux à danser, et tous les deux à rentrer, quelque part n’importe où et partout en même temps. où ça te chante. mais il pense pas à ça, azur, il se persuade de pas y penser et il démarre, après avoir vaguement remercié la passagère éphémère.
puis ils roulent un peu, virevoltent sans même quitter le sol. et c’est pas la direction de la maison ça, mais pas grave. parce que pour une fois il vit, pour une fois cette semaine il sort, roule, sourit.
mais en s’arrêtant, s’envolant au feu rouge, il l’entend un peu derrière, physiquement proche mais d’une certaine manière très loin, tout cela par la faute des verres en plastiques, puis elle murmure un espèce d’on va où? qu’il arrive à distinguer du coup, l’ange bleu, parce qu’ils sont à l’arrêt, puis parce qu’il y a personne aux alentours, personne pour les arrêter, les tirer un peu plus vers la terre, le béton. puis ange sourit un peu, parce que sa manière de demander lui rappelle crystal et moi quand on était p’tits puis qu’on allait en vacances avec papa maman. et il sourit bêtement quelques secondes le blond bleu, quelques secondes avant de lui lancer quelque part, n’importe où, où tu veux, partout et nulle part à la fois.
lumière passe du rouge au jaune orangé.
je te ramène chez moi.
et les roues crissent sur la rue, chemin de briques menant vers un paradis incertain, azur accélère pour faire rigoler l’autre, pour se faire rire lui même aussi, un peu. et le vert du bonhomme sur l’autre trottoir ressemble à celui de la moto d’azur, puis il le voit pas bien, parce qu’il roule vite, puis qu’il sourit peut être un peu trop, et qu’avec les joues trop soulevées les yeux sont trop plissés pour bien voir.
mais y’a un autre scooter dans la rue perpendiculaire, autre scooter qui semble avoir trouvé la même idée que l’ange bleu ce soir, comme message divin l’unique arrivée de la faucheuse. puis les roues dérapent en cadence, rythme d’une symphonie mortelle, les engins s’évitent de peu et s’arrêtent tous les deux quelques secondes.
aucun impact. les souffles accélérés, personne de tombé. mais les yeux écarquillés azur se tourne vers la nana, cherche à se rendre compte des dégâts, qui au final semblent être moindres.
puis chez l’autre aussi, qui est déjà parti à ce moment là. ça va toi ? je suis désolé. j’observais pas assez bien, puis j’étais dans ma tête. ça va, t’as rien ? quelle connerie je fais, je suis désolé.
azur expire et inspire. et il repense à la radio hier qui disait que "tous les deux jours un adulte entre dix-huit et vingt-cinq ans meurt d’un accident de la route en pleine nuit. soyez prudents." soyez prudents, qu’il se répète, soyez prudents, qu’il murmure même à voix haute.
mais l’ange a fait faux bon ce soir, message morbide reporté à une autre date aléatoire.
on y va?

_________________


"l'âme et le corps, le corps et l'âme : que de mystère là-dedans !" (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1548-i-saw-an-angel-azur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1553-legacy-azur
- mars attack ! -
avatar


Messages : 507
Multicomptes : CLYDE
Identité : MATHILDA
Avatar : EILISH
Crédits : LOLITAES

Âge : SEIZE ANS
Occupation : SERVEUSE AU MCDO
Côté coeur : À LA RECHERCHE DES CŒURS DE PALMIER
Quartier : EAST VISTA

MessageSujet: Re: dog walk...remie   Lun 23 Juil - 14:57


T H E M E
j'ai les vêtement de rex sur moi on dirait que chus une danseuse qu'à moitié prête j'ai fait mes cheveux et mon maquillage mais ça coule à cause de ma peau qui ruisselle de boisson ou des sueurs des corps que j'ai croisé. ma peau elle est fondue parce que je pleure un peu aussi je suis confuse et pleine de bulles et de drinks multicolores, au moins je peux frencher sucré j'ai le goût des cocktails et un peu celui de la bière su'la langue. je demande où on va il raconte qu'on s'en va loin il sait pas trop où et ça me va, on a qu'à s'envoler et aller s'asseoir dans l'herbe qui pousse sur une étoile lointaine où ne pousse que de l'herbe et rien d'autre. je sens qu'il est en train de rire parce que je sens son ventre faire des secousses et je me mets à rire aussi et nos ventres rebondissent en décalage parce qu'on rigole pas en même temps on est pas su'l même beat ça fait deux chanson dans une chanson. on s'en va chez lui finalement c'est quelque part dans cette ville moi aussi j'habite dans cette ville et c'est pas la fin du monde si on finit dans le même lit moi je lui en voudrai pas j'ai trop de couleurs dans mon ventre.

et c'est là au croisement que la secousse me réveille. je m'étais pas endormie mais j'y étais presque à force de tanguer entre mes rêves et mon bouillon d'jack daniel's qui stagne dans ma tête. mon corps part en vrille et essaye de s'attacher tant bien qu'mal à l'ange blond qui tourne et qui tourne pour éviter l'impact, je tourne avec lui avec la moto avec le scooter je tourne à en perdre la boussole j'ai mon ventre qui se tord qui se noue en nœuds comme les nœuds dans mes cheveux et puis on s'arrête. un moment on respire tous on s'entend respirer et on prend le temps de comprendre qu'on est pas morts pas encore que puisqu'on respire on s'est pas touchés. mais mon estomac refuse de respirer et j'ai ma tête qui tourne encore et chus obligée de me plier d'un côté pour vomir. flaque su'la route. ma manche essuie lamentablement ma bouche.

il me demande si ça va.
"ça va j'ai rien pardon je voulais pas c'est mon ventre j'ai mal au ventre un peu désolée."
j'entends le scooter repartir le scooter fait tomber un bracelet le bruit recouvert par le vrombissement des moteurs allumés.

on y va ?
"non attends !"
et je descends en m'appuyant sur ses épaules chus un peu maladroite, je vais chercher le bracelet qui brille de mille feux mais le scooter m'entends pas quand j'essaye de le faire revenir le scooter s'en va le scooter m'oublie moi et l'ange et l'accident qui n'a pas eu lieu. je reviens vers lui alors et je glisse le bracelet dans sa poche ça devient notre trésor à nous c'est peut-être un bracelet en diamants il faut en prendre soin.
"tiens je le mets dans ta poche moi j'en ai pas." à la place j'ai un chandail qui me serre trop et un jogging pas de poches. de retour sur la moto j'ai un peu moins l'impression que j'ai le droit de voler à la place je dois affronter tous les scooters du monde. je m'accroche plus fort à mon sauveur maladroit.

au feu rouge. "c'est quoi ton nom ? je veux savoir avant de mourir." si jamais on meurt au prochain croisement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1082-crisse-de-folle#17992 http://souslesetoiles.forumactif.com/t1637-decombres-de-vos-dedales-remie-clyde#31226
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dog walk...remie   

Revenir en haut Aller en bas
 
dog walk...remie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls :: Roaring Lion-
Sauter vers: