les rps libres
ajouter.
-- -- -- -- -- -- -- -- --
overthinking; avec silence st-clair

Partagez | 
 

 pluies diluviennes (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- ça plane pour moi -
avatar


:▼▲▼:
 


| M O O D B O A R D |


Messages : 1340
Multicomptes : semyon l'taulard en fuite.
Identité : anesidora (em).
Avatar : finn wolfhard.
Crédits : anesidora (img); astra (sgn)

Âge : seize pelles roulées à l'humanité.
Occupation : les p'tits boulots.
Côté coeur : le célibat, les filles, les garçons, faut pas trop y faire attention.
Quartier : une coloc mal foutue du côté des âmes noires.

MessageSujet: pluies diluviennes (libre)   Sam 15 Sep - 14:38

pluies diluviennesY’a rien à faire, l’est pas très doué dans son boulot, Lio. C’est pas qu’il est de mauvaise volonté, c’est même pas qu’il est con, juste que y’a pas grande attention à donner à ses tâches – quand bien même sa survie en milieux hostiles dépend desdites tâches. Une fois le matériel informatique est livré au mauvais prof d’université, une autre il fait bien son taf mais oublie ses clés au Star Records et est donc obligé de se glisser par la fenêtre, quand ce ne sont pas les bébés à garder qui pleurent toute la soirée. Et Lio, ça lui vient pas à l’esprit qu’il faudrait peut-être abandonner la vie d’adulte et retourner à ses cours – ou peut-être que si, peut-être que ça lui traverse quelques fois l'esprit justement, si pas très souvent, et qu’il fait tout pour s'entêter et ne pas y penser. Parce que y’a le cri de l’ego à l’intérieur ; ça serait bien de réussir quelque chose dans sa vie, au moins une fois. Le gamin… faut dire qu’il en mène pas large. Paumé, complètement paumé, entre les mauvaises décisions et celles qu’on veut prendre pour lui. Maman qui le croise au supermarché et veut le tirer de force à la maison, Papa qui lui fait un sermon par SMS, les colocs qui s'y mettent ensemble pour l'engueuler plus ou moins régulièrement, Remie qui lui hurle dans les oreilles pour retrouver son compagnon d’classe. Sauf qu’il y est pas rentré, en classe, cette année. Le banc est resté vide. Septembre a sonné et toujours pas sa tête bouclée chez les Juniors. L’a décidé d’arrêter l’école, ce con. Qu’est-ce qu’il fait d’autre, alors ? Eh bien. Livrer des commandes au mauvais endroit, oublier ses clefs, baby-sitter des gosses intenables.

Aujourd’hui, le ciel déverse tout ce qu’il a de pluie sur Crescent Heights et le brunet peine à rouler droit sur la route. Les roues de son vélo gémissent, dérapent, se rattrapent de justesse. Lio  la casquette rouge des livreurs sur la tête, ce qui ne l’empêche en rien de se retrouver trempé à la fin. Cinq minutes après avoir quitté son point de départ, le vélo, les pizzas et Lio finissent par terre sur la chaussée. Le garçon jure haut et fort – on s’en fout y’a personne dans les rues – et entreprend de rattraper sa connerie. Remettre les cartons sur le vélo – et les pizzas dans les cartons –, se remettre en selle, prier pour ne pas arriver trop tard à destination. Il trace sur le reste du chemin et arrive par miracle à la bonne porte. Vérifie l’adresse, attrape le colis, s’avance, frappe à la porte. Faut pas une minute avant que la tête du client se pointe et Lio, tout innocent qu’il est, avec ses cartons un peu trempés à la main, offre son sourire le plus commercial. « Bonjour ! C’est pour vous les pizzas ? Y’a une quatre saison et deux Hawaï c’est ça ? » P'têtre qu'ils vont rien remarquer avec un peu de chance.

HRP:
 

_________________
don't stress too much
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1058-farandole-lio http://souslesetoiles.forumactif.com/t1617-orage-d-ete-lio-semyon
avatar

we've never met
but can we have
a coffee or
some
thing










han:
 



Messages : 91
Identité : SANDBORN.
Avatar : ella purnell.
Crédits : Perlman

Âge : vingt-trois ans, elle s'est perdue en chemin, entre toutes ces étoiles et ces planètes, y a plus rien qui allait, tout a déraillé.
Occupation : serveuse au cygnus, le bar de son oncle, le repère des ogres, comme elle l'appelle, là où elle est tombée dans les filets des violeurs d'espoirs.
Côté coeur : elle a d'autres choses à penser pour l'instant, elle a laissé son cœur sur le bas côté, en attendant que quelqu'un vienne la sauver.
Quartier : night falls, là où son âme a brûlée.

MessageSujet: Re: pluies diluviennes (libre)   Lun 17 Sep - 7:41

Une soirée de merde de plus, gina qui la passe devant la télé, à regarder une de ces télé réalités qui ont aucun goût ni aucun sens. elle attend tout simplement les personnes qu'elle a invité, quelques potes qu'elle avait perdu de vue, alors elle voulait se racheter. pour ça, la brunette venait de passer commande de pizzas dans son endroit favori, celles qui était faites au feu du bois et qui semblaient provenir tout droit d'italie. gina, elle aimerait visiter ce pays, flâner sous les arches de bologne, se laisser balader dans une gondole à venise, monter en haut du vésuve, faire le tour du colisée, se prendre en photo devant le dôme de milan, tous ses rêvés inavoués et qui ne se réaliseront jamais, en tout cas, c'était mal parti pour. arrêter de rêver et revenir au présent. la sonnette de son appartement de night falls qui retentit, qui la réveille de ses pensées, qui lui rappelle que sa maison est en bazar et qu'elle devrait ranger un jour, dans le cas où maman revient, miraculeusement guérie de sa maladie. mieux vaut pas penser à trop d'espoirs pour ne pas finir le moral dans les chaussettes et passer un autre début de soirée comme celui-ci.
gina se lève, enfile ses pantoufles moelleuses qu'elle n’enlèverait pour rien au monde, même si c'était le président des usa ou dieu derrière la porte. aucune honte. elle ouvre la porte, la tire, laisse entrevoir un gamin qui joue au livreur, les cheveux noirs, une casquette rouge pour les cacher et... trempé. " oui c'est ça...." gina qui laisse planer le silence en observant de la tête au pied le gamin sans se gêner. c'était un gag ? où était la caméra ? bordel, qu'avait-il foutu pour venir jusqu'ici. elle espérait au moins que les pizzas étaient en bon état. " t'as traversé Londres avant de te pointer ou quoi ? " qu'elle lâche, sans un sourire, sans pitié pour ce petit qui devait déjà travailler pour subvenir à ses besoins. il vivait peut-être dans la rue pour être dans cet état, c'était certain. gina qui croise les bras, attend une explication, imagine l'état de sa bouffe, la soirée était vraiment merdique jusqu'au bout. autant annuler de suite son invitation. " j'peux voir les pizzas avant de payer ? t'es capable d'en avoir mangé la moitié. " elle qui adorait pourtant cette pizzeria, elle était déçue. ils auraient au moins pu lui envoyer un livreur à son goût et de son âge surtout, pour lui remonter le moral.
c'était raté.

_________________


livin' in a fake dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souslesetoiles.forumactif.com/t1651-ce-n-est-pas-un-reve-
 
pluies diluviennes (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sous les étoiles. :: CRESCENT HEIGHTS :: night falls :: Logements-
Sauter vers: